Close up of pencil on immigration form

Les émigrants s’entendent généralement pour dire que tout déménagement dans un nouveau pays comporte à la fois son lot de défis et d’excitation. Si vous venez d’arriver au Canada, l’établissement de votre ménage dans un lieu que vous connaissez peu pourrait être moins difficile en obtenant l’aide de professionnels expérimentés en déménagements internationaux.

Troisième destination la plus prisée chez les migrants fortunés, après l’Australie et les États-Unis, selon un rapport du New World Wealth, le Canada a enregistré une croissance de sa population sophistiquée plus marquée que dans tout autre pays, si l’on en croit le Wealth Report de Knight Frank de 2017.

Ouvrir la voie aux immigrants fortunés

« L’immigration peut être plus facile pour les personnes et les familles fortunées, affirme Wendy Seto, banquière privée pour RBC Gestion de patrimoine à Toronto.

Les services bancaires personnels sont offerts aux clients internationaux par des membres de l’équipe qui parlent leur langue et qui comprennent leur culture », souligne Mme Seto.

« Bon nombre des particuliers fortunés qui s’établissent au Canada sont des propriétaires d’entreprise ou des dirigeants, qui ont besoin d’aide pour leurs finances personnelles, mais aussi pour celles de leurs entreprises, indique Luis Javier Lopez, vice-président régional de la division opérationnelle et de Banque privé pour RBC Gestion de patrimoine à Toronto.

Lorsque nous nous entretenons avec des propriétaires d’entreprise, nous devons habituellement comprendre comment ils exploitent leur entreprise, et connaître leurs plans pour lancer une entreprise au Canada ou pour éventuellement vendre leur entreprise à l’étranger, précise M. Lopez. Souvent, une partie de la famille déménage d’abord au Canada. Il peut s’agir par exemple de l’enfant le plus âgé qu’ils souhaitent faire éduquer ici et de la mère de celui-ci. Par la suite, le père voyagera fréquemment jusqu’à qu’il ait un plan pour se départir de son entreprise dans le pays d’origine. »

M. Lopez explique que pour de nombreuses personnes fortunées, l’immigration est une stratégie. « Soulignons d’abord que ces particuliers mieux nantis examinent le pays envisagé en étant attentif à ce qu’ils ressentent dans différentes régions, note M. Lopez. Ils pensent à leurs enfants et à leur éducation. Et ils se retrouvent finalement avec un pied au Canada et un pied dans un autre pays, ce qui exige beaucoup de planification financière. »

Contacter un conseiller expérimenté
Vous n'avez pas de conseiller RBC et vous souhaitez en trouver un ? Laissez nous vous connecter avec l'un d'eux.

Établir une présence financière au Canada

RBC soutient tous les immigrants qui arrivent au pays, y compris les plus fortunés, au moyen des produits et services offerts dans le cadre de ses programmes Privilège Plus pour nouvel arrivant, afin de les aider à établir leur dossier de crédit au Canada, souligne M. Lopez.

« Nous aidons les gens à ouvrir un compte bancaire et à obtenir une carte de crédit assortie d’une limite pouvant aller jusqu’à 5 000 $, indique M. Lopez. Nous avons aussi un programme hypothécaire à l’intention des nouveaux arrivants. »

Sur présentation des états financiers et de preuves écrites détaillant les actifs, les services de banque privée sont parfois en mesure d’approuver un prêt hypothécaire avant même que la famille déménage au Canada, note M. Lopez.

« Nous avons aussi des programmes conçus pour aider les nouveaux arrivants à établir leur crédit, indique Mme Seto. Par exemple, si un citoyen chinois souhaite investir dans un bien immobilier ou acheter un logement où pourra habiter son enfant qui étudie, nous pouvons vérifier ses revenus et ses actifs et évaluer sa solvabilité en obtenant un rapport auprès des instances chinoises. »

Mme Seto souligne que les nouveaux arrivants au Canada qui souhaitent acheter une maison doivent faire une mise de fonds d’au moins 35 pour cent, mais qu’ils peuvent contracter un emprunt pour les 65 pour cent restants.

« Les personnes fortunées qui ont l’habitude de recourir à des services de banque privée souhaitent souvent avoir accès à des services bancaires aux particuliers qui vont au-delà de la simple ouverture de compte, indique Mme Seto. Nous pouvons leur recommander un comptable et un avocat, et leur indiquer quelles sont les meilleures écoles. »

M. Lopez souligne qu’au départ, le mode de vie des familles fortunées est souvent intimement lié à leur pays d’origine, tandis qu’elles se constituent un actif au Canada.

« Au départ, les actifs canadiens de ces familles ne produiront pas de revenu, puisqu’ils serviront à ouvrir des comptes bancaires et à acheter une maison. Toutefois, ces familles ouvriront ou achèteront éventuellement un commerce au Canada afin d’avoir des actifs producteurs de revenus ici », poursuit M. Lopez.

« Il n’est pas rare que les familles s’établissent au Canada progressivement, surtout lorsque l’entreprise familiale se trouve encore à l’étranger, note Mme Seto. Après un certain temps, ces familles commencent à transférer plus d’argent au Canada, le plus souvent après avoir étudié le marché pour voir si leur entreprise peut être aussi rentable qu’en Chine. »

Des défis transfrontaliers

M. Lopez indique que l’on peut aisément transférer des fonds des É.-U. et des pays membres de l’Union européenne vers le Canada. Il souligne toutefois que des plafonds s’appliquent parfois aux montants qui peuvent être transférés.

« Toutes les institutions bancaires doivent confirmer d’où les fonds proviennent, note M. Lopez. En communiquant avec un gestionnaire de patrimoine avant de transférer des fonds, vous vous assurez que tout ce qui concerne les documents et la démarche exploratoire sera réglé au préalable. Vous aurez ainsi accès à votre argent plus rapidement. »

En Chine, par exemple, les citoyens ne peuvent pas transférer plus de 50 000 $ US par année au Canada, mais les transferts de fonds en provenance de Hong Kong peuvent être d’un montant illimité, indique Mme Seto.

« Le moyen le plus courant d’envoyer des fonds est le télévirement, explique M. Lopez. Un banquier privé spécialisé en immigration peut vous aider à décider combien transférer et à surveiller les taux pour que vous convertissiez les fonds au moment opportun. »

En plus d’aider les personnes nouvellement arrivées au Canada à établir leur crédit et à se doter d’un plan financier à court terme, les représentants des services bancaires aux particuliers peuvent aussi les aider en matière de planification à long terme.

« Nous examinons systématiquement leur plan successoral afin de nous assurer qu’il est valide autant pour leurs actifs au Canada et à l’étranger, souligne M. Lopez. Il est parfois nécessaire d’établir une fiducie pour les enfants. Ainsi, il peut être très avantageux de recourir aux services d’un professionnel en gestion internationale de patrimoine, puisque celui-ci connaît les lois en vigueur au Canada de même qu’à l’étranger. »

Mme Seto précise en outre que les services offerts par banque privée comprennent un accès direct à des experts et conseillers en patrimoine spécialisés en droit et en comptabilité. Ces conseillers peuvent aider les immigrants à comprendre les conséquences juridiques et fiscales découlant de leurs décisions. Ils collaborent aussi avec des professionnels indépendants. Au moment où vous êtes prêt à vous établir au Canada, avoir recours aux services bancaires aux particuliers peut faciliter la transition d’un pays à un autre, tant pour vous que pour les membres de votre famille.