ballet jump alexandra Alexandra MacDonald avec les Artistes du Ballet dans Giselle. Photo par Aleksandar Antonijevic.

Qu’il s’agisse de danse, de théâtre, de films, de musique, d’arts visuels ou de littérature, les arts sont une des pierres d’assise pour créer et maintenir des communautés dynamiques, et il s’agit d’un objectif que la Fondation RBC reconnaît et cherche à appuyer grâce à son projet d’Artistes émergents. Ce projet offre un soutien à de nombreuses initiatives et organisations partout au Canada, dont le Programme d’apprentis du Ballet national du Canada (National Ballet of Canada), un des partenaires en danse de RBC.

Lorsque Karen Kain, l’ancienne ballerine canadienne de renom, a accepté la direction du Ballet national en 2007, un de ses objectifs a consisté à concevoir un plan solide pour trouver comment former la prochaine génération de danseurs et danseuses, et de public, et d’investir dans cette relève. C’est à ce moment que le Programme d’apprentis a été remodelé en profondeur sous la gouverne de Lindsay Fischer, directeur artistique de YOU Dance et principal maître de ballet, qui s’exprime très passionnément à propos de sa mission, son impact et ses objectifs.

“ Au-delà de l’objectif de développer la technique et les qualités artistiques, il est primordial d’apprendre qu’une carrière dans les arts de la scène consiste d’abord et avant tout à enrichir la vie d’autrui. Les danseurs et danseuses prêtent forme à l’émotion, en montrant aux gens ce qu’ils ressentent et en validant comment ils se sentent par leur performance publique, d’une façon qui transcende le langage— et nous faisons de cette expérience un enseignement de base à nos apprentis, ” de partager avec nous Lindsay Fischer. “ Lors de la réinvention du programme, nous avons décidé qu’il était essentiel que les apprentis dansent devant un public n’ayant aucune préconception du ballet et qui réagirait de façon entière et honnête. ” Et c’est ainsi que le programme YOU Dance, un programme de sensibilisation, offre à des élèves du primaire des opportunités de participation à un spectacle.

Rencontrez Alexandra MacDonald

ballet alexandra Alexandra MacDonald avec les Artistes du Ballet dans La belle au bois dormant. Photo par Sian Richards

L’histoire de l’introduction d’Alexandra MacDonald au monde du ballet, alors qu’elle était une jeune fille, en est une d’une véritable relation mère-fille très étroite. “ Ma mère aurait toujours voulu apprendre à danser alors qu’elle était plus jeune, mais elle venait d’une grande famille qui n’avait pas les moyens de lui payer des cours de danse. Il s’agissait malgré tout d’un projet qu’elle a toujours caressé et auquel elle tenait pour ses enfants, ” de nous confier Alexandra. Sachant que sa mère avait toujours rêvé à ce projet pour elle-même a nourri la passion d’Alexandra pour persévérer dans la danse. “ J’ai commencé à danser à l’âge de cinq ans et j’ai vraiment été bénie des dieux en ayant une professeure de danse incroyablement talentueuse et artistique qui a cru en moi et qui m’a guidée pendant plus de 10 ans. ”

Durant cette période, Alexandra s’est entraînée au International School of Ballet de Calgary en Alberta, avant de traverser la frontière pour joindre le Programme d’école de stagiaires du Boston Ballet. L’année même du lancement du Programme d’apprentis du Ballet national, Alexandra a été désignée comme une des huit apprenties choisies parmi plus de 300 candidatures. “ À ce moment-là, je n’avais aucune idée que j’étais une de seulement huit apprenties sélectionnées, ” de dire Alexandra. “ Étant donné que le programme venait tout juste d’être restructuré, je n’avais aucune idée à quoi m’attendre, mais quelques semaines seulement d’apprentissage m’ont permis de réaliser à quel point le programme serait exigeant et enrichissant. ”

Au cours du programme d’une durée d’un an, les apprentis apprennent et présentent une série de spectacles de YOU Dance, assument le rôle de doublures pour quelques-uns des ballets à grand déploiement, participent à Casse-Noisette, et prennent part à un spectacle de grande envergure en faisant partie du corps de ballet, un processus intense qui nécessite un investissement incroyable en temps, des apprentissages, de la formation et une acquisition de compétences à tous les niveaux. En réfléchissant à l’impact du programme sur son développement à l’époque, Alexandra a partagé avec nous quelques-unes de ses conclusions. “ L’année d’apprentissage a été très exigeante. Celui-ci a repoussé mes limites et m’a permis de découvrir différents styles et techniques de coaching. Il y a définitivement eu une période d’ajustement, mais celle-ci m’a présenté des défis qui m’ont aidé à grandir à tous les points de vue, en faisant de moi une danseuse plus accomplie et en me donnant confiance en mes aptitudes. ”

Embauchée dès après son apprentissage, Alexandra a été promue deuxième soliste en 2012 et assume maintenant le rôle de première soliste au sein de la compagnie. En se rappelant son parcours dans la danse, Alexandra espère pouvoir agir comme modèle de comportement pour les apprentis, maintenant et dans les années à venir— un signe indéniable que ses apprentissages et son développement à tous les niveaux lui ont permis de boucler la boucle.

En conclusion, que lui a apporté son apprentissage ? “ C’était une expérience d’apprentissage incroyable qui non seulement m’a montré comment perfectionner ma technique et mes qualités artistiques, mais qui m’en a appris beaucoup sur moi-même et ce que je pouvais accomplir. Le programme m’a exposé à des enseignements auxquels je n’aurais pas autrement été exposée et m’a positionnée avantageusement pour le reste de ma carrière— je sais fort bien que je ne serais probablement pas rendue où j’en suis rendue n’eût été du Programme d’apprentis. ”

Les sentiments d’Alexandra résument parfaitement l’expérience que le projet d’Artistes émergents veut proposer et encourager grâce à son soutien. Et comme Lindsay Fischer le dit si bien, “ Le soutien de RBC a grandement contribué à la solidité et la croissance de ce programme. La façon dont ils se sont engagés envers ce programme, année après année, en dit long sur l’importance qu’ils accordent à former la prochaine génération d’artistes. Ils appuient notre programme, parce qu’ils croient fermement en celui-ci et que cet acte de foi est le fondement même de la philanthropie ”.

Le changement en action — Course pour les enfants RBC

Une des grandes motivations derrière plusieurs de nos initiatives est de fournir un soutien significatif aux générations les plus jeunes. La course pour enfants RBC, une série mondiale de courses ayant pour but de recueillir des fonds pour diverses œuvres de bienfaisance axées sur les jeunes et les enfants, est un exemple éloquent de ce soutien en action. Deux des 11 courses ont eu lieu au Canada, et les événements de cette année à Toronto et à Vancouver ont connu un succès incroyable. La course de Vancouver, qui s’est tenue le 5 juin, a attiré un nombre incroyable de 6 600 participants et recueilli des dons impressionnants de 1 013 323 $ pour l’oncologie pédiatrique et des initiatives de santé mentale au BC’s Children’s Hospital. L’événement de Toronto, qui a eu lieu le 17 septembre, a attiré 8 500 participants et recueilli 2 200 000 $ au profit du Family Navigation Project de l’hôpital Sunnybrook, qui prête assistance aux jeunes aux prises avec des problèmes de santé mentale et de dépendance. Ces deux événements et toute la série de courses témoignent des réalisations remarquables à la portée des familles et des communautés, lorsqu’elles s’unissent pour le futur et le mieux-être de notre jeunesse. Pour plus d’information sur cette série de courses, veuillez visiter Course pour les enfants RBC.

logo raceforkids