hand holding black marker

La planification fiscale ne figure pas en tête de liste des priorités de nombreux étudiants. Toutefois, lorsqu’on considère à quel point les déductions et crédits d’impôt peuvent s’avérer avantageux pour aider les étudiants à optimiser leurs fonds alors qu’ils sont à l’école, on comprend mieux l’intérêt qu’ils auraient à se renseigner et à comprendre les options qui s’offrent à eux au plan fiscal. Cette liste de contrôle constitue un rappel utile et de consultation rapide des crédits et déductions d’impôt du gouvernement fédéral ainsi que des programmes d’aide fiscale les plus courants disponibles aux étudiants.

  1. Frais de scolarité – Certains étudiants pourraient se prévaloir d’un crédit d’impôt de 15 pour cent sur leurs frais de scolarité admissibles.
  2. Montant relatif aux études* – Les étudiants à temps plein et à temps partiel pourraient être admissibles à un crédit d’impôt additionnel de 15 pour cent d’un montant de 400 $ ou de 120 $ par mois respectivement.
  3. Montant pour manuels* – Les étudiants admissibles au montant relatif aux études pourraient se prévaloir d’un crédit d’impôt additionnel de 15 pour cent à titre de montant pour manuels de 65 $ par mois pour les étudiants à temps plein ou de 20 $ par mois pour les étudiants à temps partiel.
  4. Transfert ou report prospectif des crédits d’impôt inutilisés pour les frais de scolarité, le montant relatif aux études et le montant pour manuels – Les étudiants qui ne peuvent utiliser tous leurs crédits d’impôt pour leurs frais de scolarité, le montant relatif aux études et le montant pour manuels pourraient être en mesure de transférer leurs crédits inutilisés, jusqu’à concurrence de 5 000 $, à leur conjoint, parent ou grand-parent.
  5. Intérêts payés sur vos prêts étudiants – Certains étudiants pourraient être admissibles à un crédit d’impôt de 15 pour cent sur le montant des intérêts payés sur certains prêts étudiants.
  6. Bourses d'études, bourses de perfectionnement, bourses d'entretien, récompenses et subventions de recherches* – Ces montants seraient vraisemblablement exonérés d’impôt pour les étudiants à temps plein admissibles au crédit d’impôt pour le montant relatif aux études. Une exemption partielle est disponible pour ceux qui ne sont pas admissibles au montant relatif aux études.
  7. Frais de déménagement – Si un étudiant déménageait pour se rapprocher d’au moins 40 kilomètres de son nouveau lieu d’études ou de travail, il pourrait déduire ses frais de déménagement.
  8. Frais de garde d’enfants – Dans certains cas, les étudiants ou leur conjoint au revenu plus élevé pourraient déduire leurs frais de garde d’enfants.
  9. Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP) – Le REEP permet à un résident canadien de retirer jusqu’à 20 000 $ de son REER sans incidence fiscale immédiate. Les montants non remboursés au cours du délai imparti de 10 ans seront imposés à titre de revenus.
  10. Dépenses de recherche – Les dépenses de recherche encourues par un étudiant pourraient servir à réduire le montant des subventions de recherche imposables reçues.
  11. Paiements d’aide aux études (PAE) – Les PAE reçus d’un REEE sont imposables entre les mains de la personne qui les reçoit. Les cotisations originales retirées d’un REER ne sont pas imposables.
  12. Crédit pour la TPS – Quelqu’un qui est âgé de 19 ans ou plus pourrait être admissible au crédit pour la TPS simplement en produisant une déclaration de revenus.
  13. Montant pour le transport en commun – Les étudiants peuvent demander un crédit d’impôt pour le coût des laissez-passer de transport en commun.
  14. Montant canadien pour emploi – Certains étudiants qui ont été employés (p.ex. ceux qui sont dans une alternance travail-études) pourraient se prévaloir de ce crédit d’impôt.

* Le budget fédéral 2016, une fois adopté, éliminera le montant relatif aux études et le montant pour manuels après le 31 décembre 2016. Des modifications seront aussi apportées aux critères permettant aux revenus de bourses d’études, de bourses d’entretien, de récompenses et de subventions de recherche de demeurer libres d’impôt.

Ce document a été préparé pour les sociétés membres de RBC Gestion de patrimoine, RBC Dominion valeurs mobilières Inc. (RBC DVM)*, RBC Phillips, Hager & North Services-conseils en placements inc. (RBC PH&N SCP), RBC Gestion mondiale d’actifs Inc. (RBC GMA), la Société Trust Royal du Canada et la Compagnie Trust Royal (collectivement, les « sociétés ») ainsi que leurs sociétés affiliées, RBC Placements en Direct Inc. (RBCPD)*, Services financiers RBC Gestion de patrimoine inc. (SF RBC GP) et Fonds d’investissement Royal Inc. (FIRI). *Membre–Fonds canadien de protection des épargnants. Chacune des sociétés, FIRI, SF RBC GP, RBCPD et la Banque Royale du Canada sont des entités juridiques distinctes et affiliées. Par « conseiller RBC », on entend les banquiers privés employés par la Banque Royale du Canada, les représentants inscrits de FIRI, les représentants-conseils employés par RBC PH&N SCP, les premiers conseillers en services fiduciaires et les chargés de comptes employés par la Compagnie Trust Royal ou la Société Trust Royal du Canada ou les conseillers en placement employés par RBC DVM. Au Québec, les services de planification financière sont fournis par FIRI ou par SF RBC GP, qui sont inscrits au Québec en tant que cabinets de services financiers. Ailleurs au Canada, les services de planification financière sont offerts par l’entremise de FIRI, de la Société Trust Royal du Canada, de la Compagnie Trust Royal ou de RBC DVM. Les services successoraux et fiduciaires sont fournis par la Société Trust Royal du Canada et la Compagnie Trust Royal. Si un produit ou un service particulier n’est pas offert par l’une des sociétés ou par FIRI, les clients peuvent demander qu’un autre partenaire RBC leur soit recommandé. Les produits d’assurance sont offerts par l’intermédiaire de SF RBC GP, filiale de RBC DVM. Lorsqu’ils offrent ou vendent des produits d’assurance vie dans toutes les provinces sauf le Québec, les conseillers en placement agissent à titre de représentants en assurance de SF RBC GP. Au Québec, les conseillers en placement agissent à titre de conseillers en sécurité financière de SF RBC GP. Les stratégies, les conseils et les données techniques contenus dans cette publication sont fournis à nos clients à titre indicatif. Ils sont fondés sur des données jugées exactes et complètes, mais nous ne pouvons en garantir l’exactitude ni l’intégralité. Le présent document ne donne pas de conseils fiscaux ou juridiques, et ne doit pas être interprété comme tel. Les lecteurs sont invités à consulter un conseiller juridique ou fiscal qualifié ou un autre conseiller professionnel lorsqu’ils prévoient mettre en oeuvre une stratégie. Ainsi, leur situation particulière sera prise en considération comme il se doit et les décisions prises seront fondées sur la plus récente information qui soit. Les taux d’intérêt, l’évolution du marché, le régime fiscal et divers autres facteurs touchant les placements sont susceptibles de changer. Ces renseignements ne constituent pas des conseils de placement ; ils ne doivent servir qu’à des fins de discussion avec votre conseiller RBC. Les sociétés, FIRI, SF RBC GP, RBCPD, la Banque Royale du Canada, leurs sociétés affiliées et toute autre personne n’acceptent aucune responsabilité pour toute perte directe ou indirecte découlant de toute utilisation de ce rapport ou des données qui y sont contenues.

® / MC Marque(s) déposée(s) de la Banque Royale du Canada. RBC Gestion de patrimoine est une marque déposée de la Banque Royale du Canada, utilisée sous licence. © 2016 Banque Royale du Canada. Tous droits réservés.