two curved bridges side by side

Jennifer Kennedy et Sacha Karman ont eu des parcours très différents avant de devenir des représentants-conseils à RBC Phillips, Hager & North Services-conseils en placements inc. (RBC PH&N SCP). Cependant, les motifs de leur choix, le meilleur qui soit à leur avis, sont sensiblement les mêmes.

Mme Kennedy était directrice générale de la vente de titres institutionnels. Elle s’est retirée du monde du travail lorsque ses enfants étaient jeunes. M. Karman a pour sa part travaillé comme ingénieur à la réalisation de projets hydroélectriques partout dans le monde. Ces deux personnes, qui ne se connaissaient pas avant de travailler à RBC PH&N SCP, ont choisi une carrière en gestion des placements parce qu’elles voulaient travailler directement avec les gens et les aider à atteindre leurs objectifs de vie. 

Mme Kennedy et M. Karman savent tous les deux que les compétences acquises dans leurs fonctions précédentes leur sont très utiles dans leurs rôles actuels de représentants-conseils. Mme Kennedy tire avantage de sa profonde connaissance des marchés financiers et de l’intelligence émotionnelle qu’elle a développée comme mère monoparentale de deux enfants, tandis que M. Karman met à profit ses aptitudes à résoudre des problèmes complexes. La seule différence est qu’il les utilise maintenant pour des personnes, et non pour des infrastructures.

Voici en bref leur profil et le parcours qui les a conduits à RBC PH&N SCP.

Jennifer Kennedy, vice-présidente et représentante-conseil à RBC Phillips, Hager & North Services-conseils en placements inc.

Mme Kennedy a grandi dans le nord de l’Ontario, d’abord à Sudbury, puis à l’île Manitoulin. Jeune, elle n’était pas certaine de ce qu’elle voulait devenir. Mais comme son père était entrepreneur et propriétaire d’entreprise, elle avait un intérêt manifeste pour les affaires et l’économie, et elle voulait parcourir le monde.

Elle détient un baccalauréat en sciences politiques et en économie de l’Université Western à London en Ontario. Elle a passé un an au Japon avant de déménager à Toronto, où elle a travaillé et obtenu son titre d’analyste financier agréé (CFA).

Mme Kennedy a commencé sa carrière dans le domaine de la finance en 1993 comme associée de recherche sur les actions dans une petite entreprise, où elle a été promue directrice générale de la vente de titres institutionnels. Elle a travaillé dans des bureaux de négociation à Toronto et à New York, où elle a donné des conseils sur les actions nord-américaines à des gestionnaires de fonds communs de placement, à des régimes de retraite et à d’autres grandes institutions. Mme Kennedy se trouvait à New York, dans un immeuble situé de l’autre côté de la rue du World Trade Centre, le matin des événements du 11 septembre 2001. Enceinte de son premier enfant, elle a dû courir pour ne pas périr ; ce fut une expérience qui a eu un profond effet sur son attitude face à la vie et à l’avenir.

Contacter un conseiller expérimenté
Vous n'avez pas de conseiller RBC et vous souhaitez en trouver un ? Laissez nous vous connecter avec l'un d'eux.

Environ deux ans plus tard, après avoir accouché pour la deuxième fois, Mme Kennedy a décidé de ne pas retourner sur le marché du travail. En 2009, son mari Glenn Inamoto, qui était premier gestionnaire de portefeuille et avait été récemment nommé chef de la direction de Sceptre Investment Counsel Ltd., est décédé subitement. Ces expériences traumatisantes l’ont incitée à reprendre le travail quelques années plus tard.

"Je sentais vraiment le besoin, à plusieurs niveaux, de retourner travailler," a-t-elle dit. "Je voulais tirer avantage de mes expériences passées et mettre notamment à profit mes compétences élevées en finance et mon quotient émotionnel acquis hors du milieu du travail."

Mme Kennedy avait une amie, ancienne cliente, qui a changé de carrière et est devenue cadre supérieur dans le secteur de la gestion de patrimoine pour clientèle privée après avoir occupé un emploi dans le secteur des ventes institutionnelles. Cette amie lui a suggéré de devenir représentante-conseil, estimant que c’était un rôle qui lui permettrait de mettre à profit ses forces et lui offrirait la flexibilité dont elle a besoin en tant que parent. Après plusieurs entrevues d’information dans diverses sociétés, elle a accepté le poste de représentante-conseil à RBC PH&N SCP auprès de la clientèle fortunée. Aujourd’hui, elle gère de façon discrétionnaire des portefeuilles et collabore avec ses clients et leurs conseillers de confiance pour assurer une gestion continue de leurs portefeuilles de placement et satisfaire leurs besoins en gestion de patrimoine.

"Je me disais que le domaine des conseils en placements était celui où j’avais le plus à donner aux clients, et où je pouvais me distinguer le plus," a-t-elle dit. "Il n’était d’ailleurs pas trop éloigné de mon expérience de travail antérieure. Ça m’a beaucoup aidé. Tout se complétait à merveille."

Ce qui motive le plus Mme Kennedy dans l’exercice de ses fonctions, c’est de combiner son expertise à celle d’autres professionnels de RBC pour offrir des solutions de gestion de patrimoine pertinentes et sur mesure aux particuliers clients et à leur famille.

"J’aime faire appel aux équipes de gestion de patrimoine et à d’autres partenaires RBC pour qu’ensemble, on puisse offrir une expérience complète aux clients et les voir s’émerveiller devant l’étendue de nos possibilités." "Ce sont des moments formidables," dit-elle.

"C’est un vrai plaisir d’aider les gens à atteindre leurs objectifs et d’être pour eux une précieuse ressource. Je dis à mes clients que je me préoccupe pour eux afin qu’ils n’aient pas à s’en faire. J’aime vraiment être leur conseillère en patrimoine digne de confiance."

Sacha Karman, vice-président et représentant-conseil à RBC Phillips, Hager & North Services-conseils en placements inc.

Sacha Karman a grandi à Montréal. Lorsqu’il était encore un enfant, ses parents disaient de lui qu’il pouvait devenir tout ce qu’il voudrait être lorsqu’il serait adulte, à condition qu’il choisisse une carrière professionnelle en ingénierie, en médecine, en droit ou en comptabilité.

Karman excellait dans les mathématiques et les sciences, et a donc choisi l’ingénierie. Après avoir obtenu son diplôme à l’Université McGill, il a été embauché à la division hydroélectrique de GE, où il a été affecté à de grands projets en Chine, en Scandinavie et en Amérique du Nord. M. Karman a travaillé pendant environ quatre ans comme ingénieur avant de décider de changer de carrière. Ne sachant pas exactement quoi faire, il est retourné à McGill pour obtenir une maîtrise en administration des affaires, spécialité finance et marketing.

"Je savais que je voulais changer de domaine, mais je n’étais pas certain de ma destination finale." La maîtrise en administration des affaires était une exploration, affirme-t-il. Après deux années d’études, M. Karman a décidé de se diriger en finance, sans être tout à fait certain du secteur qu’il allait choisir.

Il a été accepté dans le Programme pour cadres diplômés de RBC, qui lui a donné l’occasion de travailler et de tester ses aptitudes dans différents secteurs, comme les marchés des capitaux, la gestion du patrimoine et les services bancaires aux particuliers et aux entreprises.

Karman a dit avoir trouvé le programme "fascinant." Il lui a fait découvrir qu’il voulait travailler dans le secteur de la clientèle et aider les familles à constituer leur patrimoine et à le conserver.

Il a commencé comme associé et a obtenu son titre d’analyste financier agréé (CFA) en 18 mois. Il a ainsi pu devenir représentant-conseil et il œuvre à ce titre depuis près de 10 ans maintenant.

Karman est heureux de son parcours de carrière. Il aime surtout aider les clients à élaborer leur profil financier. 

"Je crois vraiment que les clients me font confiance." dit-il. "J’aime aider les gens, avoir une incidence positive sur eux."

Il trouve aussi que ses clients l’inspirent. "J’aime apprendre de leurs réussites, de leurs erreurs, et j’aime aussi savoir comment ils ont réussi à surmonter leurs défis," souligne-t-il. "Je vois aussi l’énorme influence qu’ils ont dans leurs collectivités. Je trouve cela très inspirant. Il y a tellement de leçons que nous pouvons tirer de nos propres expériences et mettre en pratique."

Même si son travail actuel et l’ingénierie sont très différents, M. Karman constate qu’ils comportent des points similaires.

"L’ingénierie est un domaine où on apprend beaucoup à résoudre des problèmes. Je pense que c’est une aptitude qui est fort utile dans n’importe quelle profession," dit-il. "Les aptitudes requises pour un portefeuille ou une usine hydroélectrique sont très semblables, même si les problèmes à résoudre sont très différents. La résolution de problèmes est assurément une aptitude dont je me sers aujourd’hui."

RBC Phillips, Hager & North Services-conseils en placements inc. est une société membre de RBC Gestion de patrimoine, division opérationnelle de Banque Royale du Canada. La marque descriptive RBC Gestion de patrimoine – PH&N Services-conseils en placements est utilisée par RBC PH&N SCP. ® / mc Marque(s) de commerce de Banque Royale du Canada, utilisée(s) sous licence. © RBC Phillips, Hager & North Services-conseils en placements inc. 2017. Tous droits réservés.