Jeunes

Course pour les enfants RBC : soutien au projet Family Navigation de l’hôpital Sunnybrook


Partager

Miriam Blond, intervenante à l’hôpital Sunnybrook, nous rappelle combien la récolte de fonds aide les familles aux prises avec des problèmes de santé mentale.

rbc race for the kids runners starting out of the gate

Quelque 1,2 million de jeunes Canadiens souffrent d’un problème de santé mentale, mais seulement 20 % d’entre eux recevront les traitements spécialisés nécessaires. Pourquoi ?

« Je pense que c’est parfois une question d’isolement ou de honte, et parfois à cause de la complexité du système », explique Miriam Blond, intervenante au Sunnybrook Health Sciences Centre de Toronto.

Le projet Family Navigation est un programme gratuit sans but lucratif, conçu pour aider les jeunes et leur famille à obtenir l’aide dont ils besoin.

« Quand une personne souffre d’un problème de santé mentale et qu’elle se sent isolée, il y a peu de chances qu’elle demande de l’aide, précise Mme Blond. Elle ne sait probablement pas à qui s’adresser. Quand on fait preuve de compréhension et qu’on offre du soutien à toute la famille, les personnes en difficulté ont plus tendance à demander de l’aide, car elles se sentent moins jugées. »

Une mère a fait appel au programme parce que son fils, qui poursuivait des études universitaires à l’étranger, ressentait une forte anxiété. Il avait commencé à s’automédicamenter, ce qui, d’après sa mère, nuisait à ses notes, à son humeur et à sa motivation. Même s’il avait accepté de subir une évaluation psychologique, il était anxieux à l’idée de prendre rendez-vous, et pour des raisons de confidentialité, sa mère ne pouvait faire la démarche pour lui. L’équipe du projet Family Navigation a finalement pu assister l’étudiant et sa mère. Avec son consentement, on a obtenu un rendez-vous pour lui dans la semaine qui a suivi.

« Grâce à un petit geste comme celui-là, un jeune de 20 ans a pu subir une évaluation psychologique plutôt qu’être laissé à lui-même », ajoute Mme Blond.

Miriam Blond se passionne pour les soins axés sur la famille. Sa thèse universitaire portait d’ailleurs sur le succès accru des soins quand la famille y participe activement. Elle note combien il est important de créer des partenariats avec les clients et leur famille, afin d’assurer la pérennité des résultats.

Mme Blond a aidé un autre client qui, à 15 ans, souffrait d’un malaise quotidien. Il était raisonneur, agressif, frustré et incapable d’expliquer son état. Il avait exprimé l’envie de se faire du mal. Ses parents, inquiets, ont donc téléphoné à l’hôpital pour obtenir le soutien du projet Family Navigation. Mme Blond leur a expliqué les démarches qu’ils pouvaient entreprendre, comme signaler le 911 ou se rendre à l’hôpital, ce qu’il convient de faire en cas d’urgence. Elle a aussi décrit à quoi pourrait ressembler une admission dans un centre de santé mentale pour enfants.

L’adolescent de 15 ans a finalement été admis dans une unité de soins pour un bref séjour de stabilisation. « Nous avons ensuite évalué le soutien dont les parents avaient besoin, explique Mme Blond. L’obligation de faire admettre leur garçon de 15 ans dans une unité de soins psychologiques était une expérience éprouvante. »

L’intervenante du projet a pris contact avec un thérapeute, au nom des parents et de la famille touchée. Elle a organisé des conférences téléphoniques régulières réunissant médecins, thérapeute et parents, auxquelles elle a assisté. « Nous avons discuté de la nature du traitement à l’hôpital et par la suite, et du soutien que nous pourrions offrir ensuite aux parents. »

view of runners back approaching finish line

Quand on se pose des questions toutes simples comme « qu’est-ce que je devrais dire à mon fils ou à ma fille ? » ou « que dois-je dire au psychiatre ? », il est bon de pouvoir compter sur du soutien.

« On observe des changements quand les gens obtiennent du soutien, précise Mme Blond. Quand les familles peuvent s’appuyer sur des stratégies efficaces, on commence à constater des changements ; par exemple, on observe que le jeune s’implique davantage dans son traitement, ou que son traitement est plus efficace. Je trouve beaucoup de satisfaction à faire partie de ce programme, car il améliore les relations familiales, il prévient l’épuisement des proches aidants et il accroît la capacité d’agir et l’autonomie des jeunes eux-mêmes, qui sont incroyablement résilients. »

Les intervenants assistent les jeunes de 13 à 26 ans (et leur famille) qui souffrent d’un problème de santé mentale tel que l’anxiété, la dépression ou un autre malaise plus complexe mettant en jeu de multiples facteurs.

Le programme est accessible exclusivement par téléphone ou par courriel – un modèle pratique pour les familles, puisqu’il réduit au minimum les obstacles que représentent l’horaire et le transport.

Parfois, l’accès normal aux services de santé mentale, par exemple par l’entremise du médecin de famille, n’est pas aussi efficace. « Si le cheminement courant n’a pas donné de résultat, si vous ne savez pas à quoi vous en tenir ou si vous avez besoin de quelqu’un pour vous aider à y voir plus clair, vous avez de bonnes raisons de nous appeler, dit Mme Blond.

Dans tous les postes que j’ai occupés au cours de ma carrière, j’ai fait de la gestion de soins. Les travailleurs sociaux, les infirmières et les médecins aident les gens à obtenir les services nécessaires. Dans notre optique, la gestion de soins exige une approche globale », explique-t-elle.

Les intervenants dressent une liste de services, puis mettent leurs clients en contact avec ces services. Ils restent ensuite en contact avec les clients et leur famille tout au long du traitement.

« Nous sommes toujours là pour vous accompagner. Nous nous assurons que le service retenu fonctionne, et si vous avez besoin d’un autre service ou si un proche a aussi besoin d’un service, nous serons là pour vous appuyer, explique Mme Blond.

Nous sommes financés par des donateurs privés et en grande partie par la Course pour les enfants RBC ; c’est pourquoi la Course est très importante pour nous. L’argent recueilli nous permet de répondre aux besoins des familles et des jeunes, de ne jamais avoir de liste d’attente, d’être flexibles et d’obtenir des résultats encourageants. »

L’an passé, 716 coureurs de RBC Gestion de patrimoine et RBC Assurances, accompagnés de parents et amis, ont récolté 145 800 $ au profit du projet Family Navigation. Cette année, 6 421 coureurs seront présents à la ligne de départ.

Au cours des cinq dernières années, la Course de Toronto a permis de recueillir 9,7 millions de dollars canadiens, grâce à la participation de 37 000 personnes.

« RBC a pour objectif d’aider ses collectivités à prospérer, souligne Patti Shugart, première directrice générale et chef mondiale, Grande entreprise et Crédits mondiaux, RBC Marchés des capitaux, qui est aussi grande championne de la Course. Et nous savons que le bien-être de nos jeunes joue un rôle essentiel dans la santé et le dynamisme de nos collectivités. Nous sommes fiers de notre soutien de longue date au projet Family Navigation, qui vient en aide aux jeunes qui souffrent d’un problème de santé mentale ou de dépendance. »

  $config.setProperty('DEFAULT_CONTENT_TO_DEFAULT_LANGUAGE', 'true') $config.setProperty('DEFAULT_CONTENT_TO_DEFAULT_LANGUAGE', 'false')