engineer in hard hat standing in front of communication towers

Par Dan Smith, CFA

Ce rapport fait partie de la série Nouvelle normalité, nouvelles occasions, dans le cadre de laquelle nous examinons les tendances à long terme qui se profilent pour l’après-COVID-19. La série portera sur divers thèmes qui se dégagent en raison de la distanciation sociale, du télétravail, des avancées en soins de santé, de l’engagement des sociétés et des changements généraux dans la société. Nous croyons qu’il est essentiel de définir ces tendances et de comprendre leurs conséquences sur les placements pour mieux aborder l’avenir.

En bref, la 5G est la cinquième génération de technologies de réseaux mobiles sans fil. Chaque génération a augmenté la vitesse, les capacités et la fiabilité de ces réseaux. Les deux premières ont permis, puis accéléré les communications parlées. La troisième a marqué une avancée importante : grâce à elle, l’échange de données mobiles est devenu si efficace que son usage s’est généralisé. La quatrième (4G) a amené l’utilisation du haut débit, accélérant ainsi plusieurs fonctionnalités comme la transmission vidéo sans fil et rapprochant la connexion au réseau filaire.

Avec la 5G, les données peuvent voyager encore plus rapidement et avec moins de délais par rapport à la 4G (parfois appelée « technologie LTE »). D’après la Commission fédérale des communications (FCC), certains services de 5G permettront de transmettre les données jusqu’à 100 fois plus vite que la 4G, avec un temps de réponse pratiquement nul. Par exemple, il faut presque six minutes pour télécharger un film de long métrage avec la 4G, mais aussi peu que 15 secondes avec la 5G. Techniquement parlant, les vitesses de la 4G oscillent actuellement entre 12 et 36 mégabits par seconde (Mbit/s), tandis que les services de 5G devraient prendre en charge des vitesses allant jusqu’à 300 Mbit/s, voire plus.

La vitesse et la connectivité accrues des réseaux de 5G (dont le déploiement commence à peine) intensifieront la présence des appareils, des machines et des objets connectés, reliant humains, téléphones intelligents et ordinateurs pour que tous puissent communiquer librement entre eux. Ce sera là un moment charnière : de nombreuses technologies auparavant indisponibles ou infaisables deviendront alors réalité.

Les composants de la 5G

Chaque système est fait d’un ensemble de composants ; à la base, les réseaux de 5G sont composés de semiconducteurs de nouvelle génération. Ces semiconducteurs sont combinés à d’autres composants de communication, puis utilisés pour fabriquer des dispositifs capables de recevoir, d’analyser et de transmettre des données. Ces dispositifs sont ensuite reliés ensemble pour bâtir des systèmes de communication de 5G, et ces systèmes sont déployés dans des réseaux munis de petites antennes cellulaires, de tours de transmission sans fil, de matériel de traitement de données, et d’équipement de relais entre le réseau sans fil et le réseau filaire.

Partout dans le monde, on compte une foule d’entreprises de semiconducteurs, de producteurs de téléphones intelligents, de concepteurs de matériel réseau, d’intégrateurs de systèmes, de fournisseurs de tours de transmission sans fil et de fournisseurs de réseaux de communication qui vendent les produits et services permettant aux communications sans fil d’exister. Pour bon nombre de ces fournisseurs, voire la plupart d’entre eux, les dépenses liées aux systèmes de 5G (qui n’ont commencé véritablement qu’en 2020) devraient faire croître les ventes par rapport aux années précédentes.

La 5G, une technologie habilitante

Comme la 5G n’en est qu’aux premiers stades de son déploiement, il est impossible d’affirmer avec précision les capacités qu’on verra naître grâce à elle, quoique certaines commencent à paraître. Parce qu’elle permet un volume et une vitesse de transfert encore jamais vus, la 5G créera des conditions favorables pour les nombreuses technologies de communication, de divertissement et de productivité abordées dans la série Nouvelle normalité, nouvelles occasions. Résultat, les fournisseurs mentionnés plus haut ne seront pas les seuls bénéficiaires des technologies de la 5G. Voici des exemples de technologies rendues possibles ou améliorées par cette nouvelle génération de réseaux sans fil.

  • Intelligence artificielle (IA) : RBC Marchés des Capitaux est d’avis que les systèmes d’IA ont besoin de trois éléments pour être reconnus et répandus à grande échelle : puissance de calcul, capacité de distribution et stockage. Les réseaux de 5G répondent à la partie « capacité de distribution » de cette équation.
  • Réalité virtuelle : Depuis la convergence des vitesses et des largeurs de bande de la 5G, et des avancées en matière de capacité de traitement, de technologie d’affichage et de détection de mouvement, on voit émerger des applications de réalité virtuelle et augmentée qui brouillent encore davantage les frontières entre information, divertissement et communication. Tout est plus personnalisé et interactif. Les fournisseurs de contenu deviennent capables d’offrir leurs services à la demande, peu importe où se trouve l’utilisateur, et ce dernier peut les partager avec qui il veut.
  • Internet des objets (IdO) : La technologie qui permet de placer des puces d’identification par radiofréquence (RFID) sur ou dans à peu près n’importe quel objet pour en suivre la trace existe depuis une vingtaine d’années, mais son déploiement a été lent, à cause du coût de la bande passante des réseaux sans fil actuels. Ainsi, elle est peu économique pour bon nombre d’applications. Quand les réseaux de 5G seront plus répandus, les systèmes de localisation composés de puces RFID devraient être eux aussi plus généralisés, car de plus en plus de fonctions deviendront économiques.
  • Mégadonnées : Suivant l’exemple des moteurs de recherche Internet, des réseaux sociaux et des plateformes publicitaires, les entreprises de tout genre reconnaissent la valeur des données qu’elles recueillent continuellement de leurs clients et de leurs fournisseurs. L’IdO fait augmenter la quantité de données de manière exponentielle, et les systèmes d’IA peuvent analyser ces données par des moyens jusqu’ici impossibles. La 5G est une pièce importante du casse-tête des mégadonnées, car elle permet le développement et l’amélioration de composantes essentielles.
  • Cybersécurité : Le volume croissant de données recueillies par un nombre grandissant d’appareils obligera les entreprises et les consommateurs à redoubler de vigilance. Les technologies de cybersécurité devront donc évoluer parallèlement aux réseaux de 5G, ce qui profitera aux fournisseurs qui sauront s’adapter aux changements.
  • Automatisation de nouvelle génération : Selon RBC Marchés des Capitaux, 37 % des dépenses liées à l’IdO sont faites dans le secteur des produits industriels. Dans la fabrication, les équipements et les stocks munis de dispositifs de suivi font accroître la production et baisser les coûts, grâce à l’automatisation de tâches comme le suivi des processus manufacturiers, le repérage des problèmes de maintenance avant qu’ils ne soient effectivement problématiques, et le réapprovisionnement en pièces et en matières premières.

Comme l’illustrent tous ces exemples, les nouvelles capacités de la 5G rendent les améliorations aux produits et services accessibles aux entreprises de toute taille – à un prix raisonnable, dans la majorité des cas. Nous croyons que les avantages concurrentiels découlant des dépenses liées à de telles technologies s’avéreront pour la plupart vitaux pour les entreprises souhaitant améliorer leur offre et leur structure de coûts. Et dans certains cas, l’adoption de ces améliorations sera nécessaire pour rester dans la course.

C’est pourquoi nous prévoyons qu’une grande partie des dépenses liées aux technologies de 5G sera un jour considérée comme étant inévitable par les entreprises de divers secteurs. Aux consommateurs, la 5G donnera accès à des services de communication et de divertissement qui relevaient encore du domaine de la science-fiction, il y a 20 ans, le tout, à un prix suffisamment abordable. À notre avis, bref, les dépenses liées à la 5G et aux améliorations connexes propulseront les dépenses des entreprises et des consommateurs pendant encore de nombreuses années.


Déclarations exigées

Ressources pour les recherches