facts and figures icons

Santé physique et cognitive

Selon l’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2017, environ un Canadien sur cinq, âgé de 15 ans et plus, est atteint d’une incapacité physique ou cognitive quelconque qui limite ses activités quotidiennes.1

38 %

Le pourcentage des ainés canadiens âgés de 65 ans et plus qui ont une ou plusieurs incapacites.2

Le saviez-vous?

La population d’aînés au Canada étant en croissance, les préoccupations en matière de santé associées à l’âge et les cas de démence sont à la hausse. Le gouvernement du Canada a rapporté que plus de 400 000 aînés canadiens (ceux âgés de 65 ans ou plus) étaient présentement atteints de démence — on prévoit que ce nombre doublera d’ici 2030.3

Veuillez lire notre article vedette intitulé « La voie de la longévité » qui examine le quotidien de personnes atteintes d’incapacité et l’importance d’une planification à cet égard ».

Les jeunes et le marché du travail

4 millions

Le nombre de jeunes Canadiens qui s’intégreront au marché du travail au cours de la décennie à venir.4

Selon un récent rapport de recherche de RBC, « Humains recherchés – Facteurs de réussite pour les jeunes Canadiens à l’ère des grandes perturbations », plus de 25 pour cent des emplois canadiens subiront de profonds changements au cours des 10 prochaines années et 50 pour cent des emplois exigeront des aptitudes significativement différentes de celles d’aujourd’hui. Les conclusions de cette étude indiquent qu’il y aura une demande croissante pour des aptitudes fondamentales comme l’esprit critique, la coordination, la perspicacité sociale, l’écoute active et la résolution de problèmes complexes.5

Souhaitez-vous lire davantage sur ce sujet ? Si oui, veuillez consulter notre article intitulé « Le paysage changeant de notre marché du travail ».

75 percent pie chart

On estime que, d’ici 2025, les personnes de la génération du millénaire (approximativement celles nées entre 1980 et 1993) compteront pour 75 pour cent du marché du travail mondial.6

Selon les résultats d’un sondage publié par Universités Canada, plus de 80 pour cent des employeurs qui embauchent de nouveaux employés dotés d’une compréhension de la diversité culturelle et de connaissances du marché mondial disent que ceux-ci améliorent la compétitivité de leur entreprise.

Dans un sondage similaire, plus de la moitié des étudiants de premier cycle bénéficient d’apprentissages par l’expérience (p. ex. des programmes coopératifs, des stages et des apprentissages par le service communautaire) dans le cadre de leur programme universitaire, et quatre employeurs sur cinq ayant participé au sondage ont indiqué que les étudiants stagiaires et ceux de programmes coopératifs sont une source de nouveaux talents et d’employés futurs potentiels.7

Éducation

Un récent sondage Ipsos a démontré que parmi les parents qui épargnaient pour les études de leurs enfants, 36 pour cent souhaitaient épargner davantage chaque mois et 30 pour cent souhaitaient avoir commencé à épargner pour les études postsecondaires de leurs enfants alors que ceux-ci étaient plus jeunes.8

Vous voulez en apprendre davantage sur l’épargne dans un REEE? Veuillez lire « Votre famille est-elle prête pour les études postsecondaires futures ? »

16 percent and 47 percent bar chart

En 1999, seulement 16 pour cent des ménages canadiens ayant des enfants étaient titulaires d’un régime enregistré d’épargne-études (REEE); en 2012, cette proportion avait grimpé à 47 pour cent.

Selon les données du gouvernement du Canada, d’ici la fin de 2016, environ 51 pour cent des enfants canadiens (âgés de 0 à 17 ans) avaient reçu la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE), un incitatif offert par le gouvernement qui est fonction des cotisations à un REEE pour un bénéficiaire admissible. Par ailleurs, cela signifie que près de la moitié des personnes admissibles pourraient ne pas bénéficier de cotisations à un REEE.9

Lorsqu’il s’agit de REEE, des données intéressantes témoignent d’une relation entre l’épargne dans un REEE et l’inscription à des études postsecondaires.  C’est ainsi, plus particulièrement, que les jeunes provenant de familles ayant ouvert un compte et cotisé à un REEE étaient plus susceptibles de poursuivre des études postsecondaires que ceux de familles n’ayant pas ouvert de compte et cotisé à un REEE.10

Dons de bienfaisance et héritage

Lorsqu’il s’agit de dons de bienfaisance, la tendance grandissante chez les personnes, surtout chez les jeunes, consiste à soutenir des causes dont l’objectif est de résoudre des problèmes sociaux, de santé et environnementaux, et qui peuvent démontrer des résultats mesurables. En termes plus spécifiques d’héritage, 66 % des jeunes Canadiens pensent que les causes sociales sont devenues plus importantes que l’accumulation de richesse dans la définition d’héritage.11

Pour en apprendre davantage sur les nouvelles tendances en matière de dons au Canada, veuillez lire « Portrait des dons de bienfaisance au Canada ».

68 percent pie chart

Le pourcentage de Canadiens et Canadiennes répondants au sondage administré par The Economist Intelligence Unit qui affirment que leur vision de l’héritage qu’ils veulent laisser est différente de celle de leurs parents.12

Références:
  1. Statistique Canada. L'Enquête canadienne sur l'incapacité, 2017 diffusé le 28 novembre 2018, https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/181128/dq181128a-fra.htm   
  2. Ibid.
  3. Gouvernement du Canada. Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer – Janvier 2019. https://www.canada.ca/fr/sante-publique/nouvelles/2019/01/mois-de-la-sensibilisation-a-la-maladie-dalzheimer--janvier-2019.html
  4. https://www.rbc.com/dms/enterprise/objectifavenir/humains-recherches-facteurs-de-reussite-pour-les-jeunes-canadiens-a-lere-des-grandes-perturbations.html
  5. Ibid.
  6. “Global Generations: A global study on work-life challenges across generations,” survey by EY, a global leader in assurance, tax, transaction and advisory services, 2015. https://www.ey.com/Publication/vwLUAssets/Global_generations_study/$FILE/EY-global-generations-a-global-study-on-work-life-challenges-across-generations.pdf [en anglais seulement]
  7. Universités Canada, Statistiques. https://www.univcan.ca/fr/universites/statistiques/
  8. La Première financière du savoir affirme que les parents ne profitent pas de tout l'argent qui leur est offert pour l'épargne-études et le regrettent plus tard. https://www.newswire.ca/fr/news-releases/la-premiere-financiere-du-savoir-affirme-que-les-parents-ne-profitent-pas-de-tout-largent-qui-leur-est-offert-pour-lepargne-etudes-et-le-regrettent-plus-tard-642248193.html
  9. Gouvernement du Canada. Rapport statistique annuel 2016 du PCEE. https://www.canada.ca/fr/emploi-developpement-social/services/aide-financiere-etudiants/epargne-etudes/rapports/rapport-statistique-2016.html
  10. Statistique Canada. Étude : Quelles familles investissent dans un régime enregistré d'épargne-études et cela influe-t-il sur la participation aux études postsecondaires? https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/170412/dq170412a-fra.htm
  11. Gestion de patrimoine. Le nouveau patrimoine canadien. https://www.rbcwealthmanagement.com/ca/fr/research-insights/the-new-canadian-legacy/detail/
  12. Ibid.