multi generational family eating at table in courtyard

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence la nécessité pour les familles de planifier en vue d’une crise sanitaire, notamment pour assurer la prestation de soins de qualité aux personnes âgées les plus à risque.

Dans de nombreuses familles, il incombe aux enfants adultes de veiller à ce que les personnes âgées reçoivent des soins médicaux appropriés. Il s’agit notamment de trouver des professionnels chevronnés et les meilleurs établissements. C’est un défi pour beaucoup de représentants de la « génération sandwich », c’est-à-dire les adultes qui doivent s’occuper à la fois de leurs enfants et de leurs parents âgés.

« Depuis l’apparition de la COVID-19, je suis beaucoup plus consciente de ma santé, ainsi que de celle de mes enfants et de mes parents. Comment garder mes parents, qui sont presque octogénaires, hors de danger ? », s’interroge une mère du Royaume-Uni, dans un récent rapport de RBC, produit en partenariat avec Campden Wealth.

Santé et patrimoine : ce n’est pas qu’une question de finances

Selon le rapport intitulé Façonner l’avenir, aujourd’hui, seul un représentant de la prochaine génération sur cinq se sent prêt à prendre soin de ses parents âgés, tandis que 80 % des personnes interrogées s’inquiètent des soins que leurs parents recevront.

« J’ai la chance d’avoir des ressources financières, mais en fin de compte, il faut savoir s’entourer des bonnes personnes, déclare une Américaine d’une quarantaine d’années, dans le rapport. L’argent ne sert à rien lorsqu’on est malade et seul ou qu’on a fait de mauvais choix. »

D’après le rapport, la principale préoccupation entourant les soins prodigués aux parents âgés est de manquer de temps pour 39 % des répondants, et de ne pas savoir qui en sera le principal responsable pour 17 %.

Une grande difficulté vient de la dispersion géographique. Une fois adultes, les enfants sont de plus en plus susceptibles de déménager dans une autre ville ou à l’étranger, loin de leurs parents, pour poursuivre leur carrière et fonder une famille. La fermeture des frontières et la réticence à voyager pendant la pandémie de COVID-19 ont rendu cette séparation encore plus difficile à vivre pour les familles.

Les mesures de distanciation physique ont accéléré la demande, l’utilisation et l’offre de services médicaux virtuels, par téléphone, vidéo et autres moyens électroniques. Les gens ont ainsi pu accéder à tout un éventail de soins, bilans de santé, renouvellements d’ordonnance, surveillance à domicile des symptômes comme l’hypertension, sans quitter leur domicile.

Contacter un conseiller expérimenté
Vous n'avez pas de conseiller RBC et vous souhaitez en trouver un ? Laissez nous vous connecter avec l'un d'eux.

Le système de santé évolue rapidement et les membres de la génération sandwich n’ont d’autre choix que de le comprendre afin de veiller, à distance, sur la santé de leurs parents.

Soins de santé sur mesure

Bon nombre de familles ont du mal à s’y retrouver dans le système de santé, que ce soit en personne ou en ligne.

« Certains de nos clients nous disent qu’ils sont très satisfaits de notre travail sur le plan financier, mais qu’ils ont des besoins criants dans d’autres domaines, surtout en santé », déclare Vijay Parmar, président de RBC Phillips, Hager & North Services-conseils en placements inc.

« Après tout, la richesse ne se limite pas à l’argent. La santé physique et mentale en fait aussi partie. Les gens ne veulent pas seulement être riches ; ils veulent aussi être en bonne santé. Nous essayons de bien cerner les besoins de nos clients, au-delà du seul aspect financier. »

Par exemple, M. Parmar indique que les clients demandent de plus en plus de l’aide pour trouver des fournisseurs de soins de santé qui répondent à leurs besoins particuliers. « Certains clients souhaitent obtenir des soins de santé personnalisés et une planification plus globale dans ce domaine », explique-t-il.

Il mentionne le cas d’un client dont l’enfant, qui vivait dans une autre ville, souffrait d’un grave problème de santé. Grâce à de vastes réseaux professionnels, le gestionnaire de portefeuille a pu présenter ces personnes à un fournisseur de soins de santé privé, qui a organisé la chirurgie tant attendue en l’espace de quelques jours.

« Cette présentation a créé une importante valeur ajoutée, qui va bien au-delà de ce que nous faisons pour les clients sur le plan financier, indique M. Parmar. Cet exemple concret montre que l’accès à ce type de soins médicaux permet d’obtenir une solution plus rapidement. »

« Les soins de santé sont une affaire très personnelle, ajoute M. Parmar. Votre client doit se sentir suffisamment à l’aise pour vous confier ses problèmes. C’est un sujet délicat, qui ne peut être abordé qu’après des années de confiance. »

Comment trouver une vraie richesse auprès d’un conseiller

D’après Kim Mason, première vice-présidente et chef, Banque privée, de nombreux clients sont en quête de conseillers capables de leur offrir une vraie richesse, c’est-à-dire une combinaison de temps, de santé et de patrimoine. Le temps est précieux pour tout le monde, surtout pour la génération sandwich.

« Beaucoup de nos clients sont déjà riches, mais ils manquent de temps ou ne sont pas assez en forme pour en profiter, explique Mme Mason. Nous voulons être leurs partenaires. À ce titre, notre rôle consiste à les conseiller non seulement sur leur bien-être financier, mais aussi sur leur bien-être physique et mental, car il se répercute sur leur réussite. »

La demande pour ce type de services ne cesse d’augmenter, à mesure que les soins de santé font la transition vers le monde numérique. Mme Mason affirme que les conseillers peuvent guider les familles et les aider à surmonter les difficultés, peu importe où elles vivent dans le monde.

Elle recommande également aux familles d’aborder les questions de santé durant les conversations sur la planification successorale et patrimoniale, afin de parer à tout problème de santé imprévu. En outre, les familles devraient inviter leurs conseillers à participer à ces conversations, afin de s’assurer d’avoir des plans adéquats.

En ayant ces conversations plus tôt, les conseillers peuvent aussi jouer un rôle plus important dans la planification des soins de santé », croit Mme Mason.

D’après elle, ces discussions font partie d’un plan de « vraie richesse » plus vaste qui servira la famille maintenant et à l’avenir.

« Nous devons comprendre l’étendue des relations que nous entretenons actuellement et pour des générations, conclut-elle. Notre travail évoluera et s’orientera sur l’offre de valeur. Or, les soins de santé constituent tout naturellement un facteur de la planification du patrimoine. 

Télécharger le rapport dans son intégralité
Découvrez les motivations, les idées et les attitudes de ceux qui ont le pouvoir de façonner le monde qui nous entoure.