smiling woman with laptop

Que vous soyez un investisseur aguerri ou un néophyte en matière d'épargne et de placements, faire les bons choix de placements et rester à jour quant aux actualités du marché peut être compliqué et vous pourriez vous sentir dépassé à l'occasion. Pour établir une stratégie efficace d'investissement à long terme et simplifier le processus dans son ensemble, il existe quelques principes essentiels qui vous seront d'un grand secours, dont celui d'investir sur une base régulière.

Investir sur une base régulière : en quoi cela consiste et comment cela fonctionne

Investir régulièrement est une approche qui consiste essentiellement à contribuer à son portefeuille de placements sur une base déterminée (par exemple, avec chaque chèque de paie ou mensuellement), plutôt que d'investir un montant forfaitaire périodiquement ou de prendre ses décisions de placements en essayant de se synchroniser parfaitement avec le marché. Cette approche, aussi désignée de « méthode de moyenne d'achat » (MMA), consiste normalement à utiliser des montants fixes, de sorte que des montants égaux sont investis à des intervalles prédéterminés. Selon votre situation et vos flux de revenus, vous pourriez aussi recourir à cette approche en convenant de pourcentages fixes. Ainsi, si vous étiez un contractuel ou à votre compte et que vos flux de revenus étaient parfois irréguliers, le recours à un pourcentage pourrait être plus indiqué. Cela permettrait d’assurer que vos contributions soient proportionnelles à vos revenus. Ceci étant, votre plan d'investissement serait toujours empreint de constance.

Pour tout investisseur, quelques-uns des principaux avantages associés à investir sur une base régulière tiennent au fait qu'on n'a plus à se perdre en conjectures pour ce qui est de savoir si on doit réagir ou non aux conditions du marché ainsi que pour être à l'aise avec le moment et le montant à investir. « Lorsque vous vous fiez à un plan structuré d'investissements réguliers, cela vous aide à vous assurer qu'investir demeure une priorité pour vous en tout temps — et non seulement lors de la saison des REER ou advenant que vous touchiez un gain fortuit, par exemple, » de mentionner Krystyne Manzer, CFA, vice-présidente, spécialiste en portefeuille, RBC Gestion mondiale d'actifs. « Cela peut s'avérer une excellente façon de se discipliner en matière de placements et de se payer en premier, de façon à se bâtir un patrimoine à long terme ».

Investir à une cadence régulière vous permet d'investir dans diverses conditions de marché, ce qui pourrait diminuer votre coût moyen d'investissement au gré du temps. Comme l'explique Krystyne Manzer, « Contribuer de façon constante à son portefeuille est une façon de s'introduire progressivement sur le marché, qu'il s'agisse d'un marché haussier, baissier ou stable. Et en investissant un montant fixe selon un calendrier préétabli, un nombre plus important d'actions ou d'unités pourront être acquises à un moment où les prix sont faibles, et un nombre moindre lorsque les marchés sont plus forts, ce qui, à long terme, peut se traduire par un prix de base rajusté moindre. »

Tenir compte des incidences émotionnelles de l'investissement

Il y a également le côté moins technique, de l'investissement à considérer. Peu importe le type d'investisseur que vous êtes ou votre tolérance au risque, des facteurs psychologiques et émotionnels peuvent jouer un rôle important dans vos décisions en matière d'investissement. Ces facteurs coulent de source et ne sont guère surprenants, étant donné que votre bien-être financier et vos objectifs à long terme sont associés de très près à vos placements. Par ailleurs, réagir en fonction de ses réflexes comportementaux face aux aléas du marché peut entraîner des erreurs coûteuses au niveau de son portefeuille. Ceci étant, mettre en place un plan d'investissements réguliers pourrait vous aider à éviter un penchant humain naturel à essayer de se synchroniser avec le marché en maintenant le cap en périodes de volatilité à court terme.

« D'un point de vue comportemental, bien que le réflexe d'essayer d'anticiper le marché sera toujours présent, un plan pour investir régulièrement pourra vous aider à contrôler vos émotions en ce qui concerne vos décisions d'investissement et ainsi d'éviter des erreurs possibles associées au fait d'agir en fonction de vos émotions, » d'ajouter Krystyne Manzer. « En ce sens, les stratégies de méthode de moyenne d'achat permettent aux investisseurs de contribuer à leurs portefeuilles lors de périodes de marchés baissiers et au-delà, avec plus de confiance que ce type d'approche pourra réduire les fluctuations du rendement dans le temps et ainsi réduire la volatilité globale de leurs portefeuilles. »

Alors que plusieurs études analysent ce sujet de façon plus particulière, leurs conclusions démontrent que le comportement des investisseurs est souvent guidé par les émotions et des biais comportementaux. Par exemple, le biais de récence, qui est un biais cognitif ou de mémoire, accorde plus d'importance aux événements récents, ce qui suggère que les investisseurs mettent plus d'emphase sur des expériences récentes que sur des événements historiques. Tel que le souligne Krystyne Manzer, « Cela signifie qu'en temps d'incertitude, par exemple, les investisseurs pourraient croire que la volatilité perdurera longtemps dans le futur, et ce, en dépit de preuves du contraire. Ou, en temps de valeurs boursières possiblement surévaluées, les investisseurs pourraient être enclins à continuer d'investir, étant donné qu'ils s'attendent à ce que ces rendements continueront sur leur lancée. » En fait, selon les conclusions d'une étude, lorsque les investisseurs accordent trop d'importance à l'environnement présent et tentent de prédire l'avenir en fonction des conditions actuelles, leur performance est inférieure de 7 pour cent annuellement sur le long terme à celle du groupe rationnel1.

Ces types de facteurs agissant chez les investisseurs, la structure des investissements réguliers est efficace pour contrer les biais et les émotions dans ce processus, étant donné que les actifs sont continuellement mis au travail — peu importe ce en quoi consistait l'expérience la plus récente. « Encore une fois, le recours à une approche disciplinée aide à éliminer une prise de décisions souvent stressante, lorsqu'il s'agit de convenir du meilleur moment pour faire un placement, et par conséquent, du biais inconscient qui contribue à cette décision, » de réitérer Krystyne Manzer.

black man working with calculator

L'investissement régulier en action

Pour mieux comprendre les avantages potentiels d'une stratégie d'investissements réguliers, un exemple intéressant à considérer est cette période qui englobe la crise financière de 2008. (Voir la Figure 1.) « Tel que le montre le graphique, un investisseur qui aurait mis en place un plan d'investissement régulier mensuel, ou une stratégie de MMA, en septembre 2008 aurait continué d'investir chaque mois durant la crise, » d'expliquer Krystyne Manzer. « Bien qu'il ait pu se sentir inconfortable à certains moments, sur le long terme, cet investisseur aurait connu un rendement intéressant sur ces placements. Quelqu'un avec des dons de devin qui aurait investi précisément lors du creux du marché aurait obtenu des rendements légèrement plus élevés, comme l'indique le graphique, mais une telle anticipation aurait été incroyablement difficile à réaliser et des plus stressantes. » Enfin, comme démontré dans la Figure 1, un investisseur qui aurait retardé son investissement jusqu'à la fin de la crise (au moment où il y avait des signes clairs d'une embellie économique et d'une diminution du taux de chômage) n'aurait pas profité du rebond subséquent.

« Comme l'illustre cet exemple, même lorsque le marché est défavorable, investir régulièrement aide à protéger le portefeuille d'un investisseur dans un marché boursier en baisse et à s'assurer qu'il soit bien positionné pour profiter d'une reprise subséquente, » d'ajouter Krystyne Manzer. « Investir régulièrement élimine l'envie de faire un placement parfait en transformant cette envie en une stratégie visant à faire systématiquement de bons placements. »

Figure 1 - Garder le cap en temps d’incertitude
MMA c. une anticipation parfaite des aléas du marché
Croissance de 100 000 $

Source : RBC GMA, Morningstar. Portefeuille équilibré sélect RBC Série F, données au 31 décembre 2020. Le scénario implique un investisseur ayant 100 000 $ en espèces. La stratégie de MMA dispose de ces fonds au moyen de six versements mensuels égaux à compter du 1er septembre 2008. Les placements sous forme de montants forfaitaires impliquent une distribution de fonds à des dates spécifiques. *Le 4 décembre 2009 est la date de publication du Rapport sur les emplois non agricoles aux É.-U. pour le mois de novembre, qui montre une première baisse du taux de chômage lors de la crise financière mondiale.

Comment l'épargne peut s'accumuler

Pour en revenir au concept global de l'investissement, le processus de base implique l'établissement d'objectifs à court terme ainsi qu'à long terme, l'identification de sa tolérance au risque et la prise de décisions en fonction de ces facteurs afin, ultimement, de générer des gains. « Je suis d'avis qu'il est important de se rappeler que c'est souvent l'épargne qui finance nos placements éventuels, étant donné que plusieurs croient que les placements sont quelque chose qu'on retarde jusqu'à ce qu'on ait épargné suffisamment,” d'opiner Krystyne Manzer. « Cependant, le fait de différer ses investissements pourra s'avérer coûteux. Plus longtemps vous attendrez, plus vous devrez contribuer pour permettre à votre portefeuille de profiter d'un rendement composé au gré du temps. Si vous appliquiez les principes de l'investissement assez tôt et investissiez régulièrement, cela vous aiderait à établir les bases pour garder le cap afin d’épargner davantage au fil du temps. De plus, vous bénéficieriez d'un niveau accru de protection et de la tranquillité d'esprit lors de conditions de marché changeantes. »

Un autre aspect important à considérer est celui des taux d'intérêt. Comme le mentionne Krystyne Manzer, « Lorsque les taux d'intérêt sont très faibles, le rendement gagné par les investisseurs sur leurs liquidités est insuffisant pour excéder leur coût de la vie. Ceux qui ont besoin des liquidités à court terme que leur procurent des espèces n'ont pas à s'en préoccuper autant. Toutefois, ceux dont les objectifs sont à plus long terme pourront être mieux positionnés pour investir leur épargne, étant donné que celle-ci leur offrira une meilleure opportunité de dépasser l'inflation et de faire croître leur portefeuille. » (Voir la Figure 2)

Figure 2 - Facteurs à considérer par les investisseurs préférant la stabilité des espèces
Revenus générés par les espèces c. l'inflation
En fonction de 100 000 $

Source: RBC GMA, Morningstar, Banque du Canada. Janvier 1993 au * 31 octobre 2020. Les espèces sont représentées par les Bons du Trésor de 91 jours du Gouvernement du Canada. L'inflation est calculée selon la mesure médiane de l'IPC de l'inflation fondamentale de la Banque du Canada.

La tranquillité d'esprit dans une approche structurée

Une des approches qu'encourage Krystyne Manzer est de trouver des façons de faire de l'investissement une expérience agréable, et une analogie qu'elle utilise fréquemment est de considérer ses placements de la même façon qu'on considère la valeur de sa résidence. « Investir dans une maison est assez similaire à tout autre investissement — vos paiements hypothécaires réguliers ont pour effet de réduire le solde de votre prêt, votre actif net augmentant du même coup. Une des principales différences entre investir dans les marchés financiers et dans l'immobilier tient à l'aspect psychologique de l'investissement — soit la capacité ou l'impossibilité de voir la valeur de son bien changer quotidiennement, » explique-t-elle.

En d'autres mots, si les marchés financiers semblent plus volatils que l'immobilier, c'est surtout parce que leur valeur est facilement accessible quotidiennement. Dans le cas de l'immobilier, jusqu'à ce qu'une maison soit vendue, les investisseurs immobiliers ne connaîtront leur rendement réel qu'au moment de la vente. Par conséquent, il est plus facile d'ignorer la volatilité au quotidien. Par ailleurs, en ce qui concerne les marchés financiers, les ajustements de valeurs en temps réel peuvent faire en sorte que les investisseurs soient plus à l'écoute du bruit ambiant. « Réagir à ce bruit pourra souvent s'avérer préjudiciable à l'atteinte de ses objectifs à long terme; c'est ici que des outils et des principes éprouvés comme l'investissement régulier pourront vous aider à maintenir le cap. »

« Bref, l'essentiel est de conserver une juste perspective, et investir régulièrement peut jouer un rôle important à cet égard, » de conclure Krystyne Manzer. « Les fluctuations au quotidien n'auront vraisemblablement que très peu d'incidences sur vos objectifs à long terme ou sur les stratégies conçues pour les atteindre. »

Référence :
  1. Feldman,Todd. Algorithmic Finance 1. Behavioral biases and investor performance, IOS Press, 2011. Consulté en février 2021. https://content.iospress.com/download/algorithmic-finance/af005?id=algorithmic-finance%2Faf005 [en anglais seulement].

RBC Gestion mondiale d'actifs Inc., RBC Dominion valeurs mobilières Inc.* et Banque Royale du Canada sont des entités juridiques distinctes et affiliées. *Membre-Fonds canadien de protection des épargnants. RBC Dominion valeurs mobilières Inc. est une société membre de RBC Gestion de patrimoine, une unité d'exploitation de la Banque Royale du Canada. Les fonds RBC, les fonds BlueBay et les fonds PH&N sont offerts par RBC Gestion mondiale d'actifs Inc. et distribués par des courtiers autorisés au Canada.