woman wearing yellow shoes

Les petites entreprises (celles qui comptent de 1 à 99 employés rémunérés), dont le  nombre est de plus de 1,1 million au Canada et qui représentent plus de 95 pour cent de toutes les entreprises au pays, sont une plaque tournante importante de l’économie canadienne.1

Selon les Principales statistiques relatives aux petites entreprises de 2019 du gouvernement du Canada, chaque année, en moyenne, environ 95 000 nouvelles entreprises sont créées. Malgré cela, aussi bien dans le secteur producteur de biens que de services, seulement 45 pour cent d’entre elles perdurent 10 ans et plus.2 Que vous soyez un nouvel entrepreneur ou que vous ayez une idée en tête et songez à devenir un propriétaire d’entreprise, voici quelques facteurs importants à considérer pour aider votre entreprise à connaître le succès et assurer sa pérennité.

1. Évaluation de faisabilité et de compétitivité

Les idées pour une nouvelle entreprise découlent souvent d’ambitions ou de rêves personnels ou encore d’expériences de vie. Au moment de développer votre idée, avant de lancer vos activités, prenez le temps de définir vos atouts concurrentiels, d’identifier votre clientèle cible et de mener une recherche de marché en vous posant, entre autres, les questions suivantes :

  • Existe-t-il un besoin non comblé dans le marché ? Ou, qu’offrirez-vous qui fera en sorte que votre entreprise se démarquera de votre principale concurrence ?
  • Comment vous différencierez-vous (p. ex. en termes d’offre de produits ou de services, d’emplacement, de personnel, de services en ligne ou de commodité, de partenariats, de durabilité) ?
  • Quelle est la segmentation spécifique de votre clientèle et comment positionnerez-vous votre produit ou service auprès de ce groupe ?
  • Quelle est la taille du marché dans lequel vous exercerez vos activités et quel pourcentage des ventes croyez-vous pouvoir obtenir ?
  • Où serez-vous situé ? Où sont situés vos clients et sera-t-il facile de communiquer avec eux ?
  • Combien paieront vos clients et pourrez-vous faire un profit ?
  • Serez-vous en mesure de pouvoir compter sur de bons fournisseurs et/ou de bons employés ?

Pour vous aider à répondre à ces questions, songez à chercher en ligne de l’information sur l’industrie qui vous intéresse, à participer à des événements ou des conférences, à administrer un sondage à des clients potentiels, à discuter avec des experts du marché, à effectuer une recherche sur des entreprises similaires dans d’autres domaines et à étudier vos concurrents. L’information ainsi recueillie vous aidera avec votre prochaine étape : la création de votre plan d’affaires.

2. Développement d’un plan d’affaires exhaustif

Le lancement d’une entreprise d’affaires peut être très excitant et inspirant, mais également une source de stress étant donné les exigences sur ses ressources, son temps et son attention pour en faire un succès. Pour plusieurs entrepreneurs, la sécurité financière est étroitement liée à leur entreprise et c’est ici qu’un solide plan d’affaires pourra s’avérer un élément important pour que celle-ci connaisse le succès escompté.  

De façon générale, votre plan d’affaires devra définir et orienter la manière dont vous exécuterez votre idée. Avant même le lancement à proprement dit de votre entreprise et alors que vous travaillerez à la réalisation d’objectifs à court et à long termes, votre plan d’affaires pourra s’avérer un outil crucial, et ce, pour plusieurs raisons. Par exemple, une réflexion sérieuse devra précéder le lancement de votre entreprise, elle pourra aussi vous aider à obtenir le financement voulu, elle vous procurera des critères pour mesurer vos progrès et elle pourra aussi vous aider à identifier les mesures à prendre et les décisions requises tout au long de votre parcours.

Dans le cadre d’une approche « plus c’est détaillé, mieux c’est », certains des principaux éléments de votre plan d’affaires devraient être :

  • votre modèle d’affaires;
  • des prévisions démontrant les investissements financiers qui vous seront nécessaires pour démarrer votre entreprise (c.-à-d. les coûts de démarrage, les besoins de flux de trésorerie) et vos plans pour obtenir ces fonds;
  • des détails sur tous vos fournisseurs, processus ou la logistique de votre offre de produits ou services;
  • toute considération en lien avec votre équipement et capacité;
  • des idées pour maintenir la qualité et l’uniformité et gérer la croissance;
  • toute considération en lien avec votre personnel;
  • des plans de rémunération pour vous-même à titre de propriétaire; et
  • un plan de prévoyance et d’atténuation des risques.

Note : Alors que vous commencez à bâtir votre plan d’affaires, le moment pourrait être idéal pour consulter et trouver de l’aide auprès de professionnels qualifiés tels que des comptables, des avocats et d’autres conseillers de confiance qui pourront vous faire profiter de leur expertise pour définir vos objectifs et votre situation en début de processus ainsi que de leur expérience avec d’autres propriétaires d’entreprise.

$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;$nbsp;

Contacter un conseiller expérimenté
Vous n'avez pas de conseiller RBC et vous souhaitez en trouver un ? Laissez nous vous connecter avec l'un d'eux.

3. Choix de la bonne structure d’entreprise

Décider de sa structure d’affaires est souvent le premier aspect sur lequel plusieurs entrepreneurs se penchent. Les trois principales structures sont l’entreprise à propriétaire unique, la société de personnes et la société de capitaux.

Une entreprise à propriétaire unique est généralement facile à établir et économique à exploiter. Les propriétaires uniques sont personnellement responsables de leur entreprise et il n’y a aucune distinction entre le propriétaire et son entreprise. D’un point de vue fiscal, ses revenus sont déclarés à chaque année civile sur la déclaration de revenus personnelle de son propriétaire.  

Saviez-vous que ?

La recherche démontre que les entrepreneurs qui consignent par écrit leurs plans d’affaires sont plus susceptibles de connaître le succès et leur entreprise de perdurer que ceux qui omettent de coucher leurs plans et leurs idées sur papier.3

Une société de personnes est créée lorsque deux personnes ou plus mettent en commun leurs ressources pour devenir copropriétaires d’une entreprise et, dans la plupart des juridictions, la société de personnes pourra être en nom collectif (en vertu de laquelle la responsabilité de tous les associés est illimitée et solidaire) ou limitée (en vertu de laquelle la responsabilité est limitée au montant investi). Les sociétés de personnes comportent généralement des coûts d’établissement (qui peuvent comprendre le coût d’obtention de certaines licences et de rédaction d’une convention d’associés, laquelle est fortement recommandée) et le contrôle de celles-ci pourra être déterminé dans la convention d’associés.  Chaque année, la société de personnes devra préparer et produire une déclaration de renseignements auprès de l’Agence du revenu du Canada et la part des profits ou pertes de chaque associé sera incluse dans la déclaration de revenus personnelle de chacun.

Les sociétés de capitaux comportent généralement des coûts d’établissement et entraînent typiquement des exigences administratives plus complexes. Le contrôle pourrait possiblement être partagé par quelques actionnaires et la responsabilité est transférée à la société. En ce qui concerne l’impôt, la société produit sa déclaration de revenus, et le revenu est d’abord imposé dans la société. Le revenu après impôt pourra ensuite être distribué aux actionnaires en tant que dividende imposable. Globalement, la société pourra offrir certains avantages et désavantages fiscaux selon les situations spécifiques.

Au moment d’envisager diverses structures d’entreprise, il importera de consulter des conseillers juridiques, fiscaux et financiers qualifiés afin de vous assurer d’une juste adéquation entre vos besoins et objectifs, et la meilleure option et aussi que toutes vos décisions soient prises conformément à la réglementation fiscale en vigueur. Rappelez-vous également qu’au fur et à mesure que votre situation changera, une entreprise pourra évoluer d’une entreprise à propriétaire unique à une société de personnes, et que l’une ou l’autre de ces structures pourra évoluer en une société de capitaux.

businessman reading at desk

4. Gestion de vos finances et réduction de vos impôts

Dans le cadre de votre planification d’affaires, des prévisions de vos flux de trésorerie et de vos ventes pourront vous aider à affecter vos ressources et à prévoir les types et les montants de vos ventes chaque année. Il sera ensuite important d’estimer vos dépenses afin de vous assurer de pouvoir générer un bénéfice net.

Une fois lancée l’exploitation de votre entreprise, un suivi continuel de ses finances vous aidera à bien suivre ses flux de trésorerie, ses dépenses et son bénéfice net afin de vous assurer qu’un juste équilibre soit atteint. Aussi, vous serez d’autant mieux positionné pour procéder à des ajustements, le cas échéant, de vos prix, pour gérer vos coûts, pour éviter des déficits de trésorerie et pour générer des liquidités excédentaires.

Les entreprises rentables peuvent avoir des déficits de trésorerie, de même que des entreprises non rentables peuvent générer des liquidités excédentaires. C’est pourquoi il est important d’exercer un suivi sur ses finances et ses prévisions de flux de trésorerie, lequel suivi est essentiel à toute planification et à la prise de décisions éclairées. Éviter ou corriger des déficits pourra être accompli grâce à une variété d’approches, entre autres en gérant de façon très serrée ses débiteurs et en ayant recours à des services bancaires en ligne ou mobiles pour collecter rapidement ses paiements. Dans ces situations de flux de trésorerie excédentaires, il sera important de déterminer le meilleur usage pour ces fonds. Sont-ils nécessaires pour satisfaire des besoins d’affaires ? Avez-vous des besoins personnels à satisfaire ou pourriez-vous utiliser ces fonds à des fins d’épargne retraite ? L’usage approprié de fonds excédentaires devra être décidé à la lumière de vos prévisions de flux de trésorerie.

Les considérations fiscales sont également des éléments importants dont on doit tenir compte. Chaque entreprise qui produit un bénéfice doit en verser un pourcentage à titre d’impôt d’entreprise; qui doit payer cet impôt et quand il est exigible dépendra de la structure juridique de l’entreprise.

5. Attirer et fidéliser les bons employés

Avec une économie en évolution et les avancées technologiques, le marché du travail au Canada est présentement en mutation. Une partie de l’atout concurrentiel de votre entreprise pourrait consister en la façon dont vous attirez et fidélisez vos employés.

Même pour les petites entreprises, des régimes d’épargne et de retraite commandités par l’employeur, comme un régime enregistré d’épargne-retraite (REER), pourront être un outil précieux pour attirer les meilleurs talents et développer une main-d’œuvre loyale au fil du temps. Les REER collectifs fonctionnent comme des REER individuels (généralement avec des restrictions additionnelles) et peuvent s’avérer plus abordables et faciles à administrer que des régimes de retraite.

Selon le type d’entreprise que vous exploitez et son fonctionnement, des caractéristiques comme des horaires flexibles de travail, des programmes de santé et de bien-être, la possibilité de faire du télétravail et du travail à distance ou l’engagement social ou la mission de votre entreprise pourraient l’aider à se démarquer auprès de candidats potentiels.

Saviez-vous que?

Selon une récente recherche nord-américaine sur la loyauté et la satisfaction d’employés, 37 pour cent des employés canadiens et américains ayant participé au sondage ont répondu qu’ils recherchaient activement ou occasionnellement un nouvel emploi.4

6. Atténuation du risque et mise en place de mesures de sauvegarde

Bien qu’il puisse être facile de se laisser emporter par les activités au quotidien associées au démarrage et l’expansion d’une entreprise, il n’est jamais trop tôt pour réfléchir à des moyens pour pallier le risque et protéger son entreprise, soi-même et sa famille.    

Lors de l’établissement de son entreprise, le fait de départager ses actifs personnels et les actifs de son entreprise, si possible, est une mesure très avantageuse pour atténuer le risque. L’ouverture d’un compte bancaire d’entreprise pourra être d’une grande utilité à cet égard, comme celui-ci permettra de séparer vos dépenses d’entreprise de vos dépenses personnelles, d’exercer un suivi sur vos revenus d’entreprise et de développer un historique de crédit pour celle-ci.

Pour vous protéger contre des imprévus et vous aider à sauvegarder tout ce que vous cherchez à réaliser, différentes formes de solutions d’assurance pourraient être disponibles. Selon votre situation, une police d’assurance biens commerciaux (ou une assurance biens personnels si vous travailliez à domicile) pourrait protéger votre entreprise en cas de feu ou de vol. Une assurance-vie et des assurances prestations du vivant (incluant la vie personnelle, l’invalidité et les maladies graves) pourront vous protéger ainsi que votre famille et votre entreprise. De plus, une assurance personnes clés pourra protéger votre entreprise advenant qu’un associé ou un employé clé contracte une maladie grave, fait face à une situation d’invalidité ou d’incapacité, ou décède.

Le parcours qu’implique un démarrage d’entreprise peut parfois être ressenti comme des montagnes russes et il peut parfois être intimidant voire même accablant de mettre en place toutes les mesures nécessaires pour la lancer et soutenir sa progression, mais rappelez-vous qu’une planification initiale et la recherche des bons appuis pourront grandement contribuer aux succès futurs de votre entreprise.

Des expériences partagées peuvent souvent être une grande source de motivation. Renseignez-vous sur comment Dre Marjorie Dixon s’est prise pour bâtir son entreprise dans l’article de RBC GP intitulé « Des conseils pour un démarrage d’entreprise réussi ».

Références :
  1. Gouvernement du Canada. Principales statistiques relatives aux petites entreprises - Janvier 2019. https://www.ic.gc.ca/eic/site/061.nsf/fra/h_03090.html.
  2. Ibid.
  3. Harvard Business Review. “Research: Writing a business plan makes your startup more likely to succeed.” July 2017. https://hbr.org/2017/07/research-writing-a-business-plan-makes-your-startup-more-likely-to-succeed [en anglais seulement].
  4. Business Wire. Ceridian’s Pulse of Talent Report. December 2018. https://www.businesswire.com/news/home/20181205005063/en/Ceridian%E2%80%99s-Pulse-Talent-Report-Career-Growth-Purpose [en anglais seulement].