three generations of male family playing chess together

La complexité de la gestion des actifs augmente à mesure que le patrimoine d’une famille très fortunée s’accroît. Ce ne sont pas seulement les services traditionnels qui sont nécessaires, comme la gestion de placements, les œuvres philanthropiques, et la planification juridique, fiscale et successorale. Ce sont aussi les services-conseils aux entreprises, la gouvernance, l’éducation financière et peut-être même la gestion du mode de vie des membres de la famille actuelle et de la prochaine génération.

Au cours des années qui viennent, un montant estimatif de 400 milliards de dollars sera transféré d’une génération à l’autre au Canada. Ce transfert est presque sans équivalent dans l’histoire. Il n’a donc jamais été aussi important pour les familles de trouver des moyens de bien bâtir et maintenir leur patrimoine, d’où l’utilité des services d’un bureau familial.

Il existe de nombreux types de bureaux de gestion de patrimoine familial. En règle générale, ils offrent des services de gestion de patrimoine privés intégrés : une équipe de professionnels supervise et gère les affaires financières de familles très fortunées. Ces équipes peuvent comprendre un ou plusieurs professionnels qui ne servent qu’une seule famille, ou plusieurs familles, souvent à la tête d’actifs de plusieurs millions de dollars.

Pour Mark Fell, chef, Bureau de gestion de patrimoine familial et clientèle stratégique, RBC Gestion de patrimoine, la création d’un bureau de gestion de patrimoine familial dépend non seulement de la fortune de la famille, mais aussi de la complexité de ses affaires financières.

« Il s’agit de la complexité et de l’étendue des besoins en gestion de placements, qui varient selon les types de famille et les situations, dit-il. Parfois, la famille est très dépendante du bureau de gestion de patrimoine familial, et d’autres fois, elle est très impliquée et réactive. Il n’y a pas deux bureaux identiques. »

Dans de nombreux cas, les bureaux de gestion de patrimoine familial sont créés lorsque les parents veulent bâtir et conserver un patrimoine pour leurs enfants ou des personnes apparentées, tout en faisant progresser leur vision de famille par l’intermédiaire d’une entreprise ou d’une œuvre philanthropique, ou les deux.

Contacter un conseiller expérimenté

Vous n'avez pas de conseiller RBC et vous souhaitez en trouver un ? Laissez nous vous connecter avec l'un d'eux.

 « On peut créer des bureaux de gestion de patrimoine familial pour faire fructifier le patrimoine, mais aussi pour aider les familles à croître et à évoluer », déclare Mark Fell.

Les gens qui envisagent de créer un bureau de gestion de patrimoine familial devraient commencer par définir leurs objectifs à long terme et déterminer les ressources dont ils ont besoin pour les atteindre, selon Michael Moran, directeur général de Walnut Ridge, bureau de gestion de patrimoine familial des Kanfer, qui dirigent la société GOJO Industries de l’Ohio, fabricant de désinfectant pour les mains Purell et d’autres produits.

Posez-vous la question suivante : « Qu’est-ce que je veux faire dans les dix années à venir ?, souligne M. Moran. Vous devez évaluer clairement la complexité de votre succession et les détails qui rendent nécessaire ce niveau de confidentialité [celui d’une structure de type bureau de gestion de patrimoine familial]. »

Un bureau de gestion de patrimoine familial offre des services de base, comme la fiscalité, les fiducies et les successions. Toutefois, selon M. Moran, les familles devraient aussi déterminer à quel point elles veulent que les professionnels s’impliquent dans d’autres domaines, tels que les placements, les œuvres philanthropiques et l’éducation financière. Plus les services sont intégrés, plus les conseils seront complets à long terme, affirme-t-il.

« S’il est une chose que nous avons apprise avec l’expérience, c’est qu’il est avantageux de s’entourer de personnes avisées, ajoute M. Moran. C’est le cas, par exemple, si vous voulez faire des placements directs et que vous faites appel à quelqu’un de vraiment doué qui incarne toutes vos valeurs et fait preuve d’une approche professionnelle. Cette personne vous aide aussi dans d’autres domaines. Ses capacités de raisonnement vont être un atout déterminant pour vous. »

Il y a des bureaux de gestion de patrimoine familial unique et des bureaux de gestion de patrimoine familial multiple. M. Moran affirme que la décision dépendra de facteurs tels que le montant que vous investirez et la complexité globale des actifs gérés.

« Si vous prévoyez investir en ayant une bonne stratégie de diversification pour ensuite laisser votre capital fructifier, vous n’avez probablement pas besoin de quelqu’un à l’interne tous les jours pour prendre en charge vos placements, déclare-t-il. Cependant, si vous voulez faire des placements directs, il faut probablement une personne en mesure de mettre en œuvre votre stratégie et de fournir les ressources nécessaires. De la même façon, si vous avez beaucoup de fiducies... vous aurez besoin de quelqu’un à l’interne pour gérer cette complexité et structurer l’ensemble. »

Selon M. Moran, un bureau de gestion de patrimoine familial travaille souvent comme un traducteur. Il est le relais entre les besoins de la famille, d’un côté, et l’entreprise et chaque membre de la famille, de l’autre.

« C’est un rôle intéressant qui comprend l’intendance et la protection des actifs, ainsi que les conseils aux membres de la famille sur les plans professionnel et personnel », soutient-il.

Bien que certains membres de la famille puissent choisir de travailler au bureau de gestion de patrimoine familial, M. Moran considère que le modèle fonctionne souvent mieux quand il est géré principalement par des experts indépendants. Non seulement les personnes de l’extérieur ont souvent des compétences et une expérience plus adaptées pour gérer les affaires de la famille, mais elles peuvent aussi contribuer à rationaliser la prise de décisions.

« Un bureau de gestion de patrimoine familial est une entreprise. Il nécessite une expertise particulière, souligne-t-il. C’est comme lorsque votre voiture tombe en panne : vous ne la feriez pas réparer par votre frère, qui n’a aucune idée de son fonctionnement. Vous l’amèneriez à un mécanicien parce qu’il a les connaissances requises. »

Même si un membre de la famille possède certaines des compétences nécessaires (par exemple, il est avocat ou comptable), M. Moran recommande le recours à des professionnels externes impartiaux, qui peuvent aider à prendre les bonnes décisions pour la famille et l’entreprise. « Vous devez vraiment réfléchir aux compétences dont vous avez besoin », indique-t-il.

Pour qu’un bureau de gestion de patrimoine familial puisse réellement créer de la valeur à long terme, M. Moran recommande aux familles d’avoir, pour elles-mêmes et leurs biens, un but, une vision et des valeurs bien définis qui façonneront toutes les décisions futures.

« Ces valeurs peuvent alors prendre corps dans tout ce que vous voulez faire et dans la façon dont vous vous traitez entre vous », ajoute-t-il. Vous pouvez alors vous concentrer sur la stratégie et sa mise en œuvre, mais aussi sur vos ressources. »