RBC
Mobile RBC

RBC Gestion de patriomoine

GRATUIT – Dans Google Play OBTENIR – Dans l'App Store

Installer

Partager

L’un des plus grands soucis des gens concernant la gestion de leur patrimoine est de savoir combien d’argent dépenser aujourd’hui, tout en ayant suffisamment d’argent pour la retraite et éventuellement en transférer à la génération suivante.

Selon une enquête réalisée par l’Economist Intelligence Unit (EIU), plus de la moitié (51 %) des répondants au Canada affirment que leur incapacité à prévoir l’avenir constitue leur plus grand défi pour atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés dans la vie. Cela inclut souvent savoir la quantité de richesses à mettre de côté pour assurer une retraite confortable, y compris les coûts futurs liés au vieillissement tels que les soins de santé, tout en profitant pleinement de la vie en se consacrant à ses passions, en voyageant et en passant plus de temps avec ses proches.

Dans le cadre de la recherche intitulée Le nouveau visage de la richesse et de l’héritage, commandée par RBC Gestion de patrimoine, on a interrogé 1 051 personnes fortunées, dont 259 au Canada, de mars à mai 2018. L’enquête explore le sens donné à l’héritage et à la richesse selon la région, le sexe et la génération.

Les femmes et la liste de choses à faire avant de mourir

Le problème de ne pas survivre à ses biens – tout en profitant de la vie – est particulièrement préoccupant pour les femmes, étant donné qu’elles vivent traditionnellement plus longtemps que les hommes et qu’elles doivent éventuellement se préparer financièrement à vivre seules pendant de nombreuses années. Le défi est de trouver comment couvrir le coût de la vie – quel que soit votre mode de vie – tout en finançant vos passions personnelles et en mettant éventuellement de l’argent de côté à donner à la prochaine génération. Vous pouvez également donner des biens à des causes caritatives.

Jennifer Lemieux, vice-présidente et directrice de succursale de RBC Dominion valeurs mobilières, travaille avec un certain nombre de femmes à l’établissement d’un plan de gestion du patrimoine, qui comprend l’affectation de fonds pour cocher des éléments de leur liste de choses à faire avant de mourir.

« Franchement, la première étape consiste à amener les femmes à prendre le temps de dresser une liste de choses à faire avant de mourir », déclare Mme Lemieux.

Elle encourage les femmes à commencer modestement en pensant à une ou deux choses qu’elles veulent faire, ou continuer à faire, au cours de leur vie. Cela peut inclure voyager; peut-être acheter un chalet ou un appartement à proximité des petits-enfants, ou alors acheter un nouveau cabriolet rouge.

« Ensuite, elles commencent à se prendre au jeu », dit-elle à propos de la conversation sur la liste. Mme Lemieux encourage également ses clientes à faire ce qu’elles aiment, si elles peuvent se le permettre, pendant qu’elles sont encore en bonne santé. « Vous ne savez jamais les événements imprévus que la vie pourrait apporter. N’attendez pas pour faire les choses dans la vie que vous aimez. »

Pour beaucoup d’entre elles, une retraite enrichissante consiste à passer plus de temps de qualité avec leur famille. L’enquête de l’EIU montre que 44 % des femmes au Canada estiment que leur objectif le plus important est de renforcer les relations avec leur famille.

Selon Mme Lemieux, cela peut inclure voyager avec leurs enfants et petits-enfants, ce qui peut les obliger à financer tout ou partie du voyage. Elle encourage les femmes à considérer cela comme un investissement dans une expérience de vie, si cela les rend heureuses. « Il ne faut pas oublier que l’argent que vous donnez à la prochaine génération n’est pas tout; ce sont les expériences que vous vivez avec vos enfants et petits-enfants que vous garderez pendant toute votre vie », dit-elle.

Peu importe ce qui figure sur la liste, Mme Lemieux encourage les femmes à en créer une – à tout âge – et à élaborer un plan financier pour aider à la réaliser.

« Mon rôle consiste souvent à les aider à dresser leur liste de choses à faire avant de mourir, puis à les aider à comprendre ce qu’elles sont capables de faire », explique Mme Lemieux. « Il faut du courage pour assumer le contrôle de ses finances et exécuter son plan, mais lorsque cela est bien fait, c’est le plus beau cadeau que l’on puisse se faire à soi-même. »

Quatre-vingt-sept pour cent des femmes au Canada affirment qu’elles contrôlent leur héritage, mais seulement la moitié d’entre elles disent être le principal décideur en matière de planification financière.

Mélanger le travail et le plaisir

Pour certains, réaliser une liste de choses à faire avant de mourir consiste moins à abandonner le travail qu’à trouver du temps supplémentaire à consacrer à sa famille et à ses passions personnelles. Beaucoup de baby-boomers, en particulier ceux qui dirigent leur propre entreprise, ne veulent pas se retirer complètement pour rejoindre le terrain de golf ou le bord de la piscine. Selon Sonia Park-Root, vice-présidente et conseillère en gestion privée chez RBC Gestion de patrimoine, « profiter de leur carrière fait partie de leur liste de choses à faire avant de mourir ».

« Ils profitent de la vie et ils aiment leur travail », explique Mme Park-Root. « Ce n’est pas qu’ils ne veulent pas dépenser d’argent. Ils sont presque en conflit entre leur passion pour leur entreprise et leur passion pour la vie. Pour eux, il s’agit de trouver un équilibre pour ne pas se sentir coupable de consacrer trop de temps à leur entreprise – parce qu’ils l’aiment – et pas passer assez de temps avec les membres de leur famille – parce qu’ils les aiment aussi. »

Mme Park-Root affirme que dans cette situation, ses clients recherchent la sécurité d’un plan de gestion de patrimoine (et d’un plan de relève dans le cas des propriétaires d’entreprise) pour s’assurer qu’ils peuvent s’absenter du travail pour profiter des activités personnelles qui les dynamisent et complètent leur vie.

« En fin de compte, si vous leur demandez ce qui est vraiment important, ils répondent : leur famille. Il s’agit de trouver le temps et d’être présent », dit-elle.

Les femmes interrogées au Canada sont d’accord (69 %) qu’une entreprise familiale prospère a mis en place un solide plan de relève.

La planification est utile, indépendamment de la valeur nette

Les femmes en particulier aiment planifier leurs dépenses, y compris combien elles mettent de côté pour elles-mêmes et la prochaine génération, ainsi que les organismes de bienfaisance qu’elles veulent soutenir. Mme Park-Root affirme que même certains de ses clients très fortunés continuent de respecter un budget.

« Plus ils sont riches, plus ils veulent s’assurer de prendre de bonnes décisions », explique Mme Park-Root. « Ils aiment ce processus de planification, parce que, finalement, c’est ce qui leur donne confiance, sécurité et inspiration pour vivre leur vie exactement comme ils le veulent. »

Parmi les femmes interrogées par l’EIU, 30 % des personnes ayant des biens investissables d’une valeur de plus de 5 millions de dollars déclarent que leurs dépenses correspondent aux causes qui sont importantes pour elles. En comparaison, ce chiffre tombe à seulement 16 % pour les femmes ayant entre 1 et 5 millions de dollars.

En fait, il peut y avoir parfois plus de pression et d’attentes sur les gens fortunés, lorsqu’il s’agit de gérer, de donner et de transférer leur richesse.

« La planification leur permet de réfléchir à toutes les choses qui leur importent et de planifier à l’avance », ajoute Mme Park-Root. « Une fois celle-ci effectuée, ils ont la confiance et la volonté nécessaires pour réaliser ces choses. »


La richesse investissable minimale des répondants était de 1 million de dollars américains (1,29 million de dollars canadiens). La marge d’erreur relative à l’échantillon canadien est de 6,1 % avec un niveau de confiance de 95 %.

Au Québec, les services de planification financière sont fournis par RBC Gestion de patrimoine Services Financiers. qui est autorisé comme une société de services financiers dans cette province. Dans le reste du Canada, les services de planification financière sont disponibles à travers RBC Dominion valeurs mobilières.

Au Québec, les services de planification financière sont fournis par RBC Gestion de patrimoine Services Financiers. qui est autorisé comme une société de services financiers dans cette province. Dans le reste du Canada, les services de planification financière sont disponibles à travers RBC Dominion valeurs mobilières.


Nous voulons discuter de votre avenir financier.