RBC
Mobile RBC

RBC Gestion de patriomoine

GRATUIT – Dans Google Play OBTENIR – Dans l'App Store

Installer

Contexte des bureaux de gestion de patrimoine familial en Amérique du Nord

Les bureaux de gestion de patrimoine familial continuent d’augmenter et cherchent des moyens novateurs de faire face au climat d’incertitude. Le rapport sur les bureaux de gestion de patrimoine familial de l’Amérique du Nord 2022 examine cette croissance, en particulier 179 bureaux de gestion de patrimoine familial du Canada et des États-Unis.

Renseignez-vous sur les courants qui traversent les bureaux de gestion de patrimoine familial en Amérique du Nord, notamment dans les domaines de la technologie, de la gouvernance, de la durabilité, de la planification de la relève et de la cybersécurité.

Télécharger le rapport dans son intégralité

Approche et tendances du bureau de gestion de patrimoine familial

Les bureaux familiaux en Amérique du Nord continuent de croître. Plusieurs d’entre eux tirent parti des occasions qui se présentent et de nombreuses familles envisagent d’établir leur propre bureau. Les bureaux de gestion de patrimoine familial ont repensé leur façon de voir les choses en 2022.
.wheel-slice{fill:transparent;stroke:#fff;stroke-width:1.5px;transition:.4s ease-in-out}.wheel-slice-text{font-weight:700;font-size:.625rem;text-transform:uppercase;transition:.4s ease-in-out}.wheel-text{fill:#fff;text-anchor:middle}.wheel-group{cursor:pointer}.wheel-group:focus:not(:focus-visible){outline:0}.wheel-group:hover .wheel-slice{fill:#c3e2fa}.wheel-group.active .wheel-slice{fill:#fff}.wheel-group.active .wheel-slice-text,.wheel-group:hover .wheel-slice-text{fill:#002750}.wheel-content{top:0;padding:20%}.wheel-wrap{transform-origin:8.375rem 8.375rem;transition:.7s ease-in-out}.wheel-svg{width:25.5rem;height:25.5rem}@media (max-width:991px){.wheel-svg{max-width:19.875rem;width:100%;height:19.875rem}}.rbc-circle-dash-stroke-1{display:none}
Thèmes
clés
Thèmes clés wheel {{ wheelSliceContent[i].text }}
vueData['wheelSlices'] = 5; vueData['wheelSliceContent'] = [ { id: 'tabMeet', text: 'Capital-inv.' }, { id: 'tabDiscover', text: 'Inv. durable' }, { id: 'tabPlan', text: 'Inv. technologiques' }, { id: 'tabImplement', text: 'Planif. de la relève' }, { id: 'tabCommunicate', text: 'Gestion des risques' } ];

Les placements en actions ont stagné en Amérique du Nord dans un contexte de turbulences boursières.

Les bureaux de gestion de patrimoine familial ont investi plus dans le capital-investissement, passant de 22 % en 2021 à 27 % en 2022.

Cette tendance devrait se poursuivre et passer à 46 % en 2023.

Trente-sept pour cent des bureaux de gestion de patrimoine familial en Amérique du Nord prennent actuellement part à l’investissement durable, ce qui représente une légère augmentation par rapport à 2021 (34 %) et à 2019 (26 %).

Malgré cette augmentation, les bureaux de gestion de patrimoine familial nord-américains sont à la traîne de leurs homologues européens (66 %) et de l’Asie-Pacifique (42 %).

L’investissement durable compte pour 20 % de leur portefeuille moyen, mais cette proportion devrait passer à 31 % d’ici les cinq prochaines années (par rapport à 38 % à l’échelle mondiale).

À l’heure actuelle, 71 % des bureaux de gestion de patrimoine familial investissent dans le secteur des technologies de la santé et 39 % des bureaux prévoient y accroître leurs placements dans l’année à venir.

Soixante-deux pour cent des bureaux de gestion de patrimoine familial investissent dans les biotechnologies, ce qui en fait la deuxième catégorie de technologie la plus populaire auprès des investisseurs. Cette catégorie est suivie de près par les technologies financières (59 %), les technologies numériques (52 %) et les technologies écologiques (50 %).

Tout comme les soins de santé, la part de l’intelligence artificielle (40 %), des technologies écologiques (35 %) et des biotechnologies (34 %) devraient également croître dans les portefeuilles des bureaux de gestion de patrimoine familial en 2023.

À l’échelle mondiale, un important transfert de billions en patrimoine familial générationnel, incluant celui des entreprises, est en train de se faire. L’on note donc un besoin accru de plans de relève structurés. Cinquante-quatre pour cent des familles nord-américaines ont mis en place un plan de relève (comparativement à 61 % à l’échelle nationale). Il s’agit d’une légère hausse comparativement à 50 % en 2021.

Cela dit, 27 % des représentants de la prochaine génération devraient diriger leurs entreprises familiales dans les 10 prochaines années, et 36 % dans les 11 ans et plus.

Malgré ces données, les occasions entourant la préparation de la relève demeurent excellentes, car seulement 39 % des répondants estiment que la génération suivante est prête à prendre le relais, ce qui est nettement inférieur à la moyenne mondiale de 61 %.

Étonnamment, seulement 33 % des bureaux de gestion de patrimoine familial ont établi un plan de relève concernant leurs cadres dirigeants.

En ce qui a trait aux priorités des bureaux de gestion de patrimoine familial en matière de gouvernance pour les deux prochaines années, 78 % des répondants affirment qu’ils se concentrent sur la gestion du risque.

Le nombre de cyberattaques continue d’augmenter, puisque 37 % des bureaux ont subi au moins une attaque en 2022, contre 28 % en 2021. Malgré l’augmentation du risque, seulement 32 % des bureaux de gestion du patrimoine familial ne disposent pas d’un plan de cybersécurité. Cependant, 75 % de ceux qui n’ont pas de plan sont en voie d’en établir un.

Passez en revue les tendances à l’œuvre dans les entreprises familiales dans le monde et les bureaux de gestion de patrimoine familial nord-américains au cours des dernières années.

Nous voulons discuter de votre stratégie familiale.

© Banque Royale du Canada 2022. Tous droits réservés. Toutes les autres marques de commerce sont la propriété de leurs détenteurs respectifs et sont utilisées sous licence le cas échéant.

Le présent document est fourni uniquement à des fins d’information et ne s’adresse pas à toute personne ou entité (et n’est pas destiné à être utilisé ou distribué par ces personnes ou entités) dans un pays où une telle distribution ou utilisation serait contraire à la loi ou à la réglementation, ou qui soumettrait Banque Royale du Canada ou ses filiales ou unités opérationnelles constitutives à des exigences d’autorisation ou d’immatriculation dans ledit pays.

Ce document n’est pas destiné à être une offre spécifique faite par une entité de Banque Royale du Canada afin de vendre ou de fournir, ou une invitation spécifique à demander, tout compte, produit ou service financier particulier. Banque Royale du Canada n’offre pas de comptes, de produits ou de services dans les territoires où il n’est pas permis de le faire. Par conséquent, ses services ne sont pas disponibles dans tous les pays ou les marchés.

Les informations contenues dans ce document sont de nature générale et ne visent pas à donner à l’utilisateur une opinion ou un avis professionnel, ni à lui recommander une approche particulière, et elles ne doivent pas être interprétées comme telles. Ce document ne se veut pas un énoncé complet des approches ou des étapes qui peuvent être appropriées pour l’utilisateur, ne prend pas en compte les objectifs de placement ou la tolérance au risque spécifiques de l’utilisateur et n’est pas destiné à être une invitation à effectuer une opération sur titres ou à participer de toute autre manière à tout service de placement.

Le texte de ce document a été rédigé initialement en anglais. Les traductions dans d’autres langues que l’anglais sont fournies à nos utilisateurs à des fins de commodité. Banque Royale du Canada décline toute responsabilité pour les inexactitudes de traduction. Les informations fournies dans ce document le sont « en l’état ». Banque Royale du Canada ne garantit d’aucune façon toute information fournie dans ce rapport.