RBC
Mobile RBC

RBC Gestion de patriomoine

GRATUIT – Dans Google Play OBTENIR – Dans l'App Store

Installer

Partager

TORONTO (Ontario), le 19 juillet 2022 - Les jeunes Canadiens sont plus philanthropes lorsqu’il est question de planification successorale et ils sont plus enclins à faire connaître leurs volontés quant à la disposition de leurs actifs numériques après leur décès, d’après un sondage mené récemment par Ipsos pour RBC Trust Royal, l’une des plus grandes sociétés canadiennes offrant aux particuliers, aux familles et aux entreprises de précieux services successoraux et fiduciaires, ainsi que des solutions en cas d’inaptitude. Parmi les personnes ayant un testament, plus de la moitié (53 %) des Canadiens âgés de 18 à 34 ans, et le quart de ceux âgés de 35 à 54 ans, ont demandé d’y inclure un don de charité, comparativement à seulement 13 % des personnes de 55 ans et plus.

Le sondage révèle également que, parmi les personnes vivant à l’ère numérique et ayant de nombreux comptes de médias sociaux et profils en ligne, les jeunes Canadiens (48 % pour les 18 à 34 ans, et 40 % chez les 35 à 54 ans) sont plus susceptibles d’indiquer au liquidateur ou exécuteur testamentaire comment disposer de leurs actifs numériques après leur décès, comparativement à une personne sur trois pour la catégorie des 55 ans et plus. De telles instructions peuvent aider à éviter les situations difficiles ou même frauduleuses après le décès d’une personne. Sans grande surprise, les jeunes Canadiens sont aussi beaucoup plus portés à préparer leur testament en ligne (19 % chez les 18 à 34 ans, et 23 % pour les 35 à 54 ans).

Les résultats montrent aussi que malgré les événements survenus dans le monde dernièrement, notamment la pandémie, les Canadiens ne sont pas pressés de faire leur testament. Même si plus de la moitié (58 %) des Canadiens disent posséder de bonnes connaissances de base sur la planification successorale, 52 % des répondants n’ont toujours pas de testament, et ce pourcentage grimpe à 70 % pour les 18 à 34 ans et à 66 % chez les 35 à 54 ans.

« La perte d’un être cher est un moment stressant et bouleversant pour les familles, mais la préparation d’un plan successoral dictant vos dernières volontés peut alléger le fardeau, le stress et la tâche des membres de votre famille durant la liquidation de votre succession », a déclaré Leanne Kaufman, présidente et chef de la direction de RBC Trust Royal. Ce sondage révèle toutefois que plus de la moitié des Canadiens n’ont pas de testament et que le quart des répondants ignorent même quoi faire pour commencer la préparation de leur testament. Les choses doivent changer. Avec l’aide du bon partenaire, la création d’un testament et d’un plan successoral n’est pas aussi complexe que pourraient le penser les Canadiens. Ces documents vous apporteront beaucoup de réconfort, à vous et à votre famille. »

Procuration relative aux biens – Un élément essentiel de la planification successorale

La désignation d’un fondé de pouvoir constitue un aspect fondamental d’un plan successoral. Cette procuration confère à une personne de confiance le pouvoir de gérer les affaires financières d’un proche en cas d’incapacité. Il existe différents types de procurations, et les deux tiers des Canadiens (66 %) comprennent la différence entre une procuration relative aux soins et une procuration relative aux biens. Les principales raisons justifiant l’établissement d’une procuration relative aux biens sont la gestion adéquate des biens et des actifs (61 %) et l’apaisement du stress imposé à la famille du fait de la clarté des dernières volontés du défunt (52 %).

Pourtant, seulement 35 % des Canadiens ont désigné un fondé de pouvoir, le quart de la population canadienne croit que l’absence de procuration n’a aucune conséquence, et 23 % des Canadiens sans procuration ignorent par quoi commencer.

« Le fondé de pouvoir s’occupant des biens n’a pas une mince tâche. Une procuration est un document très important ; il faut donc choisir une personne qui agira dans votre intérêt quand vous ne serez plus en mesure de le faire », a mentionné Mme Kaufman. Les résultats du sondage indiquent que les Canadiens doivent consulter leur planificateur successoral pour découvrir et démystifier les testaments et les procurations afin de comprendre les avantages à long terme d’un plan successoral et ainsi d’éliminer le stress, la souffrance et la frustration qui peuvent en découler pour eux-mêmes, leur famille et leurs proches. »

Démystifier les testaments et la planification successorale

Dans l’ensemble, les Canadiens affirment qu’il est important d’avoir un testament pour faire connaître leurs dernières volontés à leur famille (68 %), pour éviter des disputes entre leurs proches lors de la répartition des biens (54 %), pour que l’on s’occupe de leurs enfants ou personnes à charge (52 %) et, enfin, pour réduire la durée du processus de règlement successoral (49 %).

Voici quelques fausses idées répandues sur les testaments et la planification successorale :

  • Mythe : Je suis trop jeune pour avoir un testament ou penser à la planification successorale.
    Réalité: Il n’y a pas d’âge pour préparer un testament ou désigner un fondé de pouvoir. Les gens peuvent décéder de façon inattendue à n’importe quel âge. Il est donc important de planifier votre succession, notamment au moyen d’un testament qui fera connaître et respecter vos dernières volontés (inhumation, crémation, gens à qui confier les animaux, personnes à qui remettre vos biens les plus précieux). Il est aussi possible de mettre à jour votre testament en fonction de votre situation tout au long de votre vie.
  • Mythe : Je n’ai pas assez de biens.
    Réalité: Une personne sur cinq (19 %) de la catégorie des 18 à 34 ans et le quart des 35 à 54 ans disent ne pas avoir assez d’actifs à léguer. Il n’existe toutefois aucun « seuil minimal » pour le legs de biens. Bien des gens possèdent des biens à ce stade de leur vie (épargne, voiture, meubles, etc.), sans oublier les actifs numériques (des comptes en ligne à la propriété intellectuelle des photographies de votre téléphone) pour lesquels il faut donner des directives sur la manière d’en disposer.
  • Myth: Preparing a will is difficult or costly.
    Réalité: Le quart des Canadiens (25 %) n’ayant pas de testament disent qu’ils n’en ont pas parce qu’ils ignorent par quoi commencer. Pourtant, de plus en plus de testaments sont préparés à l’aide d’options numériques économiques ou avec l’aide d’un conseiller juridique qualifié. En fait, 21 % des jeunes de 18 à 34 ans disent avoir été invités par une telle personne à le faire. Il existe des sociétés agissant à titre de liquidateurs ou d’exécuteurs testamentaires, c’est-à-dire des professionnels des successions et des fiducies, pour faciliter la gestion d’une succession.
  • Myth: Acting as an executor is easy.
    Réalité: Les successions sont de plus en plus complexes, et jouer le rôle d’exécuteur testamentaire pour un proche peut souvent s’avérer éprouvant, exiger beaucoup de temps et briser des liens familiaux. Une vaste majorité de Canadiens ignorent qu’il est possible de retenir les services d’une société agissant à titre de liquidateur ou d’exécuteur testamentaire pour administrer une succession (59 % pour les 35 à 54 ans, et 54 % chez les 55 ans et plus).

Ressources pour les Canadiens

  • Vous ne savez pas par quoi commencer pour mettre de l’ordre dans vos affaires ? RBC Trust Royal propose de nombreuses ressources aux Canadiens, dont un guide de la planification successorale pour les aider à mettre de l’ordre dans leurs affaires.
  • RBC Trust Royal s’est associée à David Chilton, auteur de premier plan dans le domaine des finances personnelles, pour sensibiliser les Canadiens aux avantages de faire appel à une société agissant à titre de liquidateur ou d’exécuteur testamentaire et une société de fiducie.

À propos de RBC Gestion de patrimoine

RBC Gestion de patrimoine sert directement des clients aisés, fortunés et ultrafortunés dans le monde entier en leur offrant une gamme complète de services bancaires, de services de placement, de services de fiducie et d’autres solutions de gestion de patrimoine depuis ses principaux centres opérationnels au Canada, aux États-Unis, dans les îles britanniques et en Asie. Elle fournit en outre aux clients institutionnels et aux particuliers des produits et des services de gestion d’actifs directement et par l’intermédiaire de RBC et de distributeurs externes, au moyen de sa division RBC Gestion mondiale d’actifs (qui comprend BlueBay Asset Management). RBC Gestion de patrimoine compte 1,3 billion de dollars canadiens d’actifs sous administration, près de 950 milliards de dollars canadiens d’actifs sous gestion et plus de 4 800 conseillers financiers (au Québec, conseillers experts en services bancaires), conseillers, banquiers privés et chargés de comptes des services fiduciaires. Pour obtenir de plus amples renseignements, allez au www.rbcgestiondepatrimoine.com/canada.html.

À propos de RBC

La Banque Royale du Canada est une institution financière mondiale définie par sa raison d’être, guidée par des principes et orientée vers l’excellence en matière de rendement. Notre succès est attribuable aux quelque 89 000 employés qui mettent à profit leur créativité et leur savoir-faire pour concrétiser notre vision, nos valeurs et notre stratégie afin que nous puissions contribuer à la prospérité de nos clients et au dynamisme des collectivités. Selon la capitalisation boursière, nous sommes la plus importante banque du Canada et l’une des plus grandes banques du monde. Nous avons adopté un modèle d’affaires diversifié axé sur l’innovation et l’offre d’expériences exceptionnelles à nos 17 millions de clients au Canada, aux États-Unis et dans 27 autres pays. Pour en savoir plus, visitez le site rbc.com .

Nous sommes fiers d’appuyer une grande diversité d’initiatives communautaires par des dons, des investissements dans la collectivité et le travail bénévole de nos employés. Pour de plus amples renseignements, visitez le site rbc.com/collectivites-impact-social .

À propos du sondage de RBC Trust Royal

Le présent document fournit quelques-uns des résultats d’un sondage Ipsos Reid effectué du 22 au 25 avril 2022 pour le compte de RBC Trust Royal. Le sondage a été mené en ligne auprès d’un échantillon de 2 001 Canadiens de 18 ans et plus. L’échantillon a été établi selon la méthode des quotas pondérés afin que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du dernier recensement. La précision des sondages en ligne Ipsos est calculée en fonction d’un intervalle de crédibilité. Dans le cas présent, les résultats du sondage sont exacts à +/- 2,5 points de pourcentage près, 19 fois sur 20, par rapport aux résultats que l’on aurait obtenus si l’ensemble de la population adulte canadienne avait été sondée.

Pour plus de renseignements :

Briana D’Archi, Communications, RBC Gestion de patrimoine, 416-704-1346