RBC
Mobile RBC

RBC Gestion de patriomoine

GRATUIT – Dans Google Play OBTENIR – Dans l'App Store

Installer

Partager

Nous n’avons pas la capacité d’effacer ou de modifier le passé, mais nous pouvons rendre hommage aux gens qui se sont battus pour les autres en affirmant que chaque voix compte. Pearleen Oliver fait partie de ces gens, et tous les Canadiens devraient la connaître.

Pendant 60 ans, elle a défendu la cause des Noirs du Canada. « La contribution de Pearleen Oliver est assez exceptionnelle pour l’époque, explique Ronald Caplan, éditeur du livre Pearleen Oliver : Canada's Black Crusader for Civil Rights. On ne l’imagine pas, en 1945, défiler dans la rue pour clamer que “la vie des Noirs compte”, mais c’est exactement ce qu’elle a fait, faisant la preuve qu’une seule personne peut vraiment changer les choses. »

C’est pourquoi l’éditeur Breton Books, conjointement avec First Book Canada et RBC, fait don de cent exemplaires du livre aux élèves de l’école secondaire J.L. Ilsley d’Halifax, à l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs. L’événement comprend la lecture d’un extrait du livre par El Jones, militant et ancien poète officiel de la Reine à Halifax, ainsi qu’une période de questions avec Ronald Caplan et Lesley Oliver, le fils de Pearleen Oliver.

La séance de lecture a lieu alors que la société est encore une fois appelée à prendre conscience de la triste vérité du racisme systémique. C’est l’occasion pour les jeunes Canadiens d’en apprendre davantage sur l’histoire des Noirs du Canada. Pearleen Oliver a joué un rôle important dans la lutte contre la discrimination raciale au Canada.

60 ans à défendre la cause des communautés noires

La vie de Pearleen Oliver croise celle de Viola Desmond, femme d’affaires canadienne et militante des droits de la personne qui s’est opposée à la ségrégation raciale en refusant de quitter la section réservée aux Blancs dans une salle du cinéma Roseland à New Glasgow, en Nouvelle-Écosse. Pearleen Oliver était présente à la cour d’appel comme porte-parole lors de la comparution de Viola Desmond. Les deux militantes ont participé à la naissance du mouvement des droits civiques au Canada, mais jusqu’ici, dit Ronald Caplan, l’histoire de Pearleen Oliver est restée dans l’ombre.

L’ouvrage de l’éditeur, fruit de deux ans de compilation des archives (Pearleen Oliver est morte en 2008), relate 60 ans de défense des droits de la communauté noire de la Nouvelle-Écosse. Plus Ronald Caplan fouillait la documentation, plus il tombait souvent sur le nom de Pearleen Oliver.

C’est elle qui a remis en question le système de formation des infirmières et qui a permis aux femmes noires d’exercer cette profession. C’est elle encore qui a fait retirer des écoles publiques le livre jeunesse Little Black Sambo, jugé raciste, et qui l’a fait remplacer par de véritables comptes rendus de la contribution des Noirs à la culture du Canada. Pearleen Oliver a également fondé la Nova Scotia Association for the Advancement of Coloured People, le Black United Front, le Black Cultural Centre, et l’African United Baptist Association's Women's Institute. Première présidente de l’African United Baptist Church, elle a été nommée femme de l’année par le magazine Châtelaine.

« Elle a donné l’exemple de ce qu’une seule personne déterminée peut accomplir. . . elle nous incite tous à nous élever contre les injustices, dit Ronald Caplan.

Former la prochaine génération

Ronald Caplan voulait donner suite à son livre Pearleen Oliver : Canada's Black Crusader for Civil Rights, paru en 2021. Par l’entremise d’une connaissance à RBC, il a pu prendre contact avec First Book Canada dans le but de faire connaître le contenu de son ouvrage à de jeunes Canadiens. L’éditeur dit qu’il trouve pertinent de diffuser de cette façon l’histoire de Pearleen Oliver, puisqu’elle adorait aider les autres. Historienne détenant deux doctorats honoris causa, Pearleen Oliver a servi de mentor à des centaines de jeunes filles.

« Elle a conseillé beaucoup de jeunes femmes, les encourageant à poursuivre leurs études et à viser plus haut, explique Ronald Caplan. Elle s’est également tournée vers des hommes d’affaires blancs, et elle leur a dit : “Vous savez, les jeunes vont quitter l’école en sixième année s’ils jugent que toute la formation au monde ne leur servira à rien, car ils ne pourront pas la mettre en pratique”. »

Enseigner l’empathie et changer des vies

Organisme sans but lucratif, First Book Canada a pour mission de procurer des livres et du matériel de lecture aux personnes qui en ont le plus besoin. « Les livres sont essentiels, dit Tom Best, directeur général de First Book Canada. Ils enseignent l’empathie et changent des vies. Nous savons que la lecture assidue peut contribuer grandement à la réussite professionnelle et personnelle. » Et une histoire captivante comme celle de Pearleen Oliver peut susciter chez les jeunes un amour durable de la lecture.

« L’histoire de Pearleen Oliver est plus pertinente que jamais, dit Ronald Caplan. Elle nous fixe des objectifs, et elle nous met au défi de façon très convaincante. . . c’est ce qu’elle a fait jusqu’à la toute fin de sa vie. Nous ne devons pas l’oublier. »

Un engagement à construire un avenir meilleur. Apprenez comment RBC Gestion de patrimoine soutient les collectivités dans lesquelles nous vivons et travaillons.