Investissez en vous-même : conseils pour épargner et adopter de saines habitudes financières pour vos études postsecondaires

Littératie financière
Perspectives

Noah Booth, auteur dans le domaine de la finance, fait part de ses conseils pour vous aider à garder la maîtrise de vos finances.

Partager

Pour de nombreux jeunes Canadiens, le passage aux études postsecondaires peut sembler un grand saut. Cette période marque souvent l’accession à une plus grande indépendance financière et l’accroissement des responsabilités.

Noah Booth, adolescent de Kingston (Ontario) et auteur du livre A Rich Future : Essential Financial Concepts for Youth (un avenir riche : concepts financiers essentiels pour les jeunes), entreprend ce parcours et se concentre sur les occasions à venir.

« Un programme d’études postsecondaires, comme des études universitaires ou collégiales… est un investissement en vous-même », explique-t-il. « Il peut vous aider à décrocher un emploi, vous apporter des expériences enrichissantes et, d’un point de vue financier, vous ouvrir des portes pour l’avenir. »

Par ailleurs, Noah est conscient de l’incidence financière que les frais de scolarité, le logement, la nourriture et d’autres dépenses peuvent avoir sur un étudiant. « C’est bien sûr une phase coûteuse de la vie. Beaucoup de gens qui suivent des programmes pluriannuels peuvent s’endetter », dit-il. C’est là que l’adoption de bonnes habitudes peut s’avérer utile. « À mon avis, tout commence par la prise de conscience, c’est-à-dire comprendre ce que l’on reçoit, faire attention à ce que l’on dépense et savoir à quoi sert l’argent. Même les petits gestes peuvent rapporter beaucoup au fil du temps. »

Gestion de vos finances en tant qu’étudiant de niveau postsecondaire

Compte tenu de la hausse des frais de scolarité et du coût de la vie au Canada, les études postsecondaires peuvent coûter cher. Noah Booth donne trois conseils pour vous aider à garder la maîtrise de vos finances.

1. Planifier et fixer des objectifs

Comme les frais et les dépenses peuvent se multiplier pendant vos études collégiales ou universitaires, il est bon d’adopter une attitude proactive et d’épargner tôt pour mieux vous préparer à y faire face. « La planification peut être un facteur déterminant », affirme Noah Booth. « Si vous commencez à épargner dès la jeunesse, vous pourrez prendre l’habitude de mettre régulièrement de l’argent de côté. » Même au début de chaque année scolaire, des recherches et un calcul des coûts prévus vous permettront de planifier la somme dont vous aurez besoin.

Pour certains, un emploi à temps partiel constitue un moyen de compenser une partie des coûts et de générer un revenu à épargner. De plus, « il faut essayer de faire attention chaque fois que vous dépensez de l’argent », recommande Nathan Booth. « La commodité joue un rôle important. Toutefois, si vous vous concentrez sur ce dont vous avez besoin et que vous faites des dépenses consciemment, même de petites modifications de vos habitudes peuvent vous aider à épargner davantage. »

2. Rechercher d’autres sources de revenu ou de soutien financier

Des subventions ou des bourses peuvent être offertes dans votre domaine d’études ou dans votre établissement d’enseignement postsecondaire. « La demande de bourses d’études et de subventions peut prendre un certain temps, mais cette aide financière peut vraiment contribuer à payer les études postsecondaires », explique Nathan Booth.

Pour trouver les offres qui correspondent à vos intérêts ou à votre programme, et auxquelles vous pourriez être admissible, consultez un conseiller d’orientation ou le bureau d’aide financière de votre collège ou de votre université. Le site du gouvernement du Canada renferme aussi des renseignements sur les bourses d’études de premier, deuxième et troisième cycles.

Gardez à l’esprit que les étudiants peuvent également bénéficier de certains crédits d’impôt et déductions, ou de programmes d’aide fiscale, pour mieux gérer leurs frais d’études.

3. Limiter les dépenses

Pendant vos études, la planification, le suivi de vos dépenses et l’établissement d’un budget peuvent vous aider à réduire les frais et l’endettement, indique Nathan Booth.

« Au début de vos études, établissez vos dépenses et votre budget », précise-t-il. « Dès que vous vous êtes habitué à votre situation et à vos besoins, cherchez des moyens d’économiser. Faites le tour des magasins pour trouver le meilleur rapport qualité-prix pour les articles quotidiens (nourriture, vêtements, fournitures scolaires, etc.), suivez vos dépenses et essayez de respecter votre budget. »

Votre budget étudiant peut être aussi simple qu’une liste de vos dépenses et revenus sur une feuille de papier ou une feuille de calcul informatique. Vous pouvez également utiliser l’une des nombreuses applications de budgétisation pour organiser vos dépenses et les rendre accessibles.

« Lorsque vous planifiez vos dépenses, vos revenus et votre épargne et que vous en faites le suivi, vous obtenez une vue d’ensemble claire de vos finances », déclare Nathan Booth. « Et cela peut vraiment vous aider ! »


RBC Gestion de patrimoine est une division opérationnelle de Banque Royale du Canada. Veuillez cliquer sur le lien « Conditions d’utilisation » qui figure au bas de cette page pour obtenir plus d’information sur les entités qui sont des sociétés membres de RBC Gestion de patrimoine. Nous n’approuvons ni ne recommandons le contenu de cette publication, qui est fourni à titre d’information seulement et ne vise pas à donner des conseils.

® / MC Marque(s) de commerce de Banque Royale du Canada utilisée(s) sous licence. © Banque Royale du Canada 2024. Tous droits réservés.


Entrons en contact


Nous voulons discuter de votre avenir financier.

Articles connexes

Gestion financière chez les jeunes adultes – réalités et stratégies

Littératie financière 11 minutes de lecture
- Gestion financière chez les jeunes adultes – réalités et stratégies

Léguer son patrimoine de son vivant plutôt qu’à travers son testament à son décès

Littératie financière 19 minutes de lecture
- Léguer son patrimoine de son vivant plutôt qu’à travers son testament à son décès

Conseils de planification financière pour milléniaux

Littératie financière 10 minutes de lecture
- Conseils de planification financière pour milléniaux