RBC
Mobile RBC

RBC Gestion de patriomoine

GRATUIT – Dans Google Play OBTENIR – Dans l'App Store

Installer

Partager

Selon un récent sondage mené par Ipsos pour RBC Gestion de patrimoine, moins de la moitié des Canadiens détiennent un testament, et beaucoup affirment qu’ils n’en ont pas rédigé un parce qu’ils ne savent pas par où commencer.

Leanne Kaufman, présidente et cheffe de la direction de RBC Trust Royal, qui fait partie de RBC Gestion de patrimoine, explique que le problème peut être facilement résolu. « Je pense que tout le monde devrait avoir un testament, peu importe la taille de la succession et de l’âge. Si vous n’en avez pas, c’est bien plus compliqué pour vos proches laissés derrière. »

L’actrice Anne Heche est morte sans testament après un accident de voiture en août dernier. Son fils de 20 ans a déposé une requête auprès d’un tribunal de Los Angeles. La décision de le nommer ou non comme administrateur de la succession appartient aux juges.

L’artiste connu, Prince, est décédé en 2016, laissant un patrimoine de 156 millions de dollars américains, mais sans testament. Il a été divorcé deux fois et avait de nombreux frères et sœurs et demi-frères et demi-sœurs. Personne ne sait combien il avait l’intention de léguer et à qui. « Je pense que près de 42 personnes ont fait une requête à l’époque », dit Mme Kaufman.

Non seulement en cas des vedettes, mais aussi des gens ordinaires, les défis à relever par les membres de la famille et les amis survivants d’une personne décédée sans testament peuvent aller au-delà de la simple répartition des fonds, ajoute-t-elle. Les difficultés peuvent varier de la désignation du tuteur légal des enfants après le décès inattendu des deux parents jusqu’à l’absence d’un plan de distribution efficace des fonds.

« Sans testament, tout héritage que les enfants recevraient deviendrait accessible à 100 % dès qu’ils atteindraient l’âge de la majorité, mais la plupart des gens voudraient rédiger un plan », explique Mme Kaufman.

Le sondage de RBC a révélé que de nombreux Canadiens hésitent à préparer leur testament, même s’ils reconnaissent l’importance d’en avoir un. Plus de la moitié des personnes interrogées ont déclaré que, selon elles, l’absence de testament a pour conséquence que personne ne connaîtra leurs volontés, et 56 % des répondants reconnaissent que cette situation peut entraîner des querelles familiales au sujet de la succession.

Photo of multi-generational asian family on couch

Ipsos a mené le sondage auprès de 2 001 Canadiens entre le 22 et le 25 avril de cette année. Les résultats du sondage sont considérés comme exacts à +/- 2,5 points de pourcentage près, 19 fois sur 20, par rapport aux résultats que l’on aurait obtenus si l’ensemble des travailleurs canadiens adultes avaient été interrogés.

La recherche montre que 70 % des Canadiens âgés de 18 à 24 ans ne détiennent pas de testament, dit Mme Kaufman.

« Ce qui m’inquiète le plus, c’est que dans le groupe des personnes âgées de 35 à 54 ans, 66 % ont déclaré ne pas disposer d’un testament », poursuit-elle, sachant que c’est à cette période que les gens achètent des maisons et des voitures, et accumulent parfois des économies.

L’absence de testament peut aussi entraver la réalisation des objectifs des Canadiens, souligne Mme Kaufman. « Nous avons remarqué que 53 % des personnes entre 18 et 34 ans souhaitent laisser des fonds à des organismes de bienfaisance. Sans testament, ils ne peuvent pas s’assurer que leur succession pourra donner à de tels organismes. »

Il importe également de noter que, selon le sondage d’Ipsos, même si près de la moitié des Canadiens ont rédigé un testament, seulement 30 % d’entre eux possèdent un plan successoral global.

Un plan successoral comprend non seulement le testament d’une personne, mais aussi d’autres éléments, comme la nomination d’un exécuteur testamentaire (appelé fiduciaire de la succession testamentaire en Ontario et liquidateur au Québec) et la délégation de pouvoir à une personne pour la prise de décisions financières ou médicales en cas d’inaptitude.

La planification successorale permet aussi de désigner les bénéficiaires des polices d’assurance et des régimes enregistrés, ainsi que de préparer les funérailles : il s’agit en général d’un aperçu où vous précisez vos volontés. Bien que des mécanismes juridiques soient en place pour les personnes qui meurent sans testament, les affaires sont soumises aux tribunaux et coûtent énormément de temps et d’argent, indique Mme Kaufman.

Les testaments et les plans successoraux n’ont pas besoin d’être compliqués, dit Mme Kaufman. RBC offre un guide de planification testamentaire gratuit pour aider les clients à commencer le processus, et elle permet aux gens de trouver les bons professionnels pour rédiger un testament.

Dans des situations extrêmes, on trouve des testaments « olographes », qui peuvent être écrits à la main sur presque tout. Par exemple, en 1948, un agriculteur nommé Cecil Harris a gravé ses dernières volontés sur l’aile de son tracteur alors qu’il était coincé en dessous, sur le point de rendre son dernier souffle : « Si jamais je meurs dans ce bourbier, je lègue tout à ma femme, Cecil Geo Harris. »

Un autre exemple de testament olographe, également en Saskatchewan, a été écrit sur une serviette de table par un homme qui pensait faire une crise cardiaque dans un restaurant rapide.

Les tribunaux ont accepté la validité des deux testaments, dit Mme Kaufman.

À propos du sondage de RBC Trust Royal

Les résultats sont tirés d’un sondage mené par Ipsos du 22 au 25 avril 2022 au nom de RBC Trust Royal. Le sondage a été réalisé en ligne auprès d’un échantillon de 2001 Canadiens âgés de 18 ans et plus. L’échantillon a été établi selon la méthode des quotas pondérés afin que sa composition reflète celle de la population du Canada selon les données du recensement. La précision des sondages en ligne Ipsos est calculée en fonction d’un intervalle de crédibilité. Dans le cas présent, les résultats sont considérés comme précis à +/- 2,5 points de pourcentage, 19 fois sur 20, comparativement à ce qu’ils auraient été si tous les travailleurs canadiens adultes avaient été sondés.

Cet article a été initialement publié dans The Globe and Mail (en anglais seulement).


RBC Dominion valeurs mobilières Inc.*, RBC Phillips, Hager & North Services-conseils en placements inc., RBC Gestion mondiale d’actifs Inc., la Compagnie Trust Royal et la Société Trust Royal du Canada (collectivement, les « sociétés ») sont des sociétés membres de RBC Gestion de patrimoine, une division opérationnelle de la Banque Royale du Canada. *Membre – Fonds canadien de protection des épargnants. Chacune des sociétés et la Banque Royale du Canada sont des entités juridiques distinctes et affiliées. Les renseignements fournis ne doivent servir qu’à des fins de discussion avec un conseiller professionnel compétent pour la planification de la mise en œuvre d’une stratégie.

Produit par Globe Content Studio et RBC. Le service éditorial du Globe and Mail n’a pas participé à sa création.

Au Québec, les services de planification financière sont fournis par RBC Gestion de patrimoine Services Financiers. qui est autorisé comme une société de services financiers dans cette province. Dans le reste du Canada, les services de planification financière sont disponibles à travers RBC Dominion valeurs mobilières.


Nous voulons discuter de votre avenir financier.